Votre partenaire pour la réussite

Nouvelle Tunisie, nouvelle vision économique

14.11.2017 15:02

Affaires internationales

Au centre, les organisateurs de la mission économique (Chambre de Commerce, Luxinnovation et LIST) entourés des collaborateurs de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis.

Du 6 au 9 novembre 2017, la Chambre de Commerce, en collaboration avec Luxinnovation et le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) a organisé une mission économique en Tunisie à laquelle 24 participants se sont joints, représentant 13 entreprises luxembourgeoises. ,. L’objectif principal de cette mission était de rapprocher les communautés d’affaires luxembourgeoises et tunisiennes dans les domaines des TIC, de la logistique et des cleantech, en vue d’établir de nouveaux partenariats.

La Tunisie dispose d’infrastructures et de ressources humaines qui en font une destination de coproduction très appréciée. La montée en puissance de ses échanges commerciaux, favorisés par les mesures sécuritaires prises par les autorités depuis le « Printemps arabe » de 2011, lui a permis de développer un tissu industriel ainsi que des services d’une grande qualité.

Après six années d’efforts soutenus par la communauté internationale, le pays est parvenu à établir une belle transition démocratique avec la mise en place d’un nouveau gouvernement stable qui a défini en 2016 un nouveau modèle économique et social autour du Plan de Développement « Tunisia 2020 » destiné à relancer l’investissement étranger, grâce à l’adoption de nouvelles mesures incitatives.

C’est lors du briefing de la délégation luxembourgeoise, qui s’est tenu dans la Résidence de S.E.M. Tilemans, Ambassadeur de Belgique à Tunis, que M. Khalil Laabidi, Directeur général de l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA) et Président de la Tunisia Investment Authority (TIA), a présenté les contours de la nouvelle loi sur l'investissement, entrée en vigueur le 1er avril 2017. Celle-ci représente une réelle avancée en matière d’allègement des procédures. Elle comporte également des réformes visant à améliorer le système bancaire, à moderniser le régime fiscal actuel et à réinstaurer un climat de confiance favorable aux investisseurs étrangers. Lors de cette matinée, la délégation a également entendu le témoignage de la société Excellium Services qui a démarré ses activités en Tunisie grâce à la mission économique luxembourgeoise de 2015, qui avait pour thème la sécurité de l’information, domaine dans lequel Excellium dispose d’une expertise reconnue. Aujourd’hui, cette société luxembourgeoise dispose d’une joint-venture avec un entrepreneur local et fournit des services à des acteurs majeurs du marché. Elle y a également monté une structure en propre pour le développement de ses projets. (Le témoignage complet de M. Xavier Vincens, Managing partner, peut être lu dans la rubrique « Market Watch» du magazine Merkur, nov/dec. 2017, en annexe).

Le programme de la mission s’est poursuivi par une visite guidée du Technopark Elgazala, le plus important en termes d’activités et d’entreprises TIC hébergées (une centaine), et dont la principale vocation consiste à accueillir et à soutenir le développement d’activités de hautes technologies. En Tunisie, où l'économie numérique contribue à hauteur de 7 % du PIB, le secteur TIC compte près de 1 800 entreprises et 34 000 emplois. L'indice de développement des TIC (IDI) a, par ailleurs, enregistré une hausse de plus de 30 % entre 2010 et 2015 et se situe au-dessus de la moyenne mondiale (environ 23 % entre 2010 et 2015). La Tunisie possède aujourd'hui 3 technoparks orientés TIC, ainsi que 18 cyberparks entièrement dédiés à la formation et à la recherche scientifique et technologique.

Plus tard dans l’après-midi, les « Rencontres Partenariales Numériques Tuniso-Luxembourgeoises », organisées en collaboration avec le partenaire tunisien d’Elgazala, ont permis près de 120 rendez-vous d’affaires entre les participants luxembourgeois et les sociétés tunisiennes hébergées sur le site.

Le lendemain, s’est tenu le séminaire « Tunisie-Luxembourg : vers une coopération renforcée », organisé en collaboration avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis, qui a traduit en action tangible le Memorandum of Understanding signé entre les deux Chambres de Commerce fin 2016, lors de la visite des 3 Premiers ministres du Benelux à Tunis.  

Cet événement a attiré un public de 80 participants, tunisiens et luxembourgeois confondus, venus assister aux présentations croisées des experts TIC, logistique et cleantech, qui ont exposé la situation des secteurs dans chaque pays. Côté tunisien, il fallait surtout retenir les gros efforts réalisés dans le domaine TIC sur la protection des données personnelles afin d’être compétitif et de pouvoir travailler avec l’Europe, ainsi que le développement du cloud computing et la construction des plus grands data centres d’Afrique, niveau Tier III. L’expert des cleantech a de son côté déclaré que la Tunisie travaillait actuellement sur des projets d’envergure visant, à l’horizon 2030, la réduction de 40% de ses émissions carbones et la couverture jusqu'à 30% de ses besoins en énergie par le recours aux énergies renouvelables dont elle regorge. L’expert logistique a quant à lui annoncé la volonté de créer un cluster logistique, à l’instar de l’initiative luxembourgeoise « Cluster for Logistics » lancée en 2009.

La journée s’est clôturée par un programme culturel à Sidi Bou Saïd, étape incontournable en Tunisie, suivi d’un diner, organisé en l’honneur de la délégation luxembourgeoise, en présence de M. Jamel Guemara, Consul Honoraire du Grand-Duché de Luxembourg à Tunis.

L’implication active du LIST dans cette mission a permis en parallèle l’organisation de trois séminaires de travail en lien direct avec les secteurs TIC, logistique et cleantech, dans le cadre des activités de recherche pour lesquelles il bénéficie du soutien du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE):  « Technologie Blockchain et Logistique » organisé en étroite collaboration avec WEVIOO, un groupe international de conseils et de services informatiques localisé à Tunis ;  « Gestion de la mobilité dans le contexte SmartCity » organisé en collaboration avec l’association « Bizerte 2050 » à Bizerte ;  « Projets collaboratifs dans le domaine Water Safety and Security » organisé sous forme d’une série de consultations successives auxquelles ont été associés la Direction générale de la Technopôle de Borj Cedria, des chercheurs du Centre de Recherches et des Technologies des Eaux, un représentant de l’Office National de l’Assainissement pour la partie tunisienne, ainsi que SustainWater, Luxinnovation et le LIST pour le versant luxembourgeois.

Ces échanges ont permis d’identifier plusieurs projets collaboratifs entre la Tunisie et le Luxembourg, dont des projets H2020. En outre, la réunion de travail avec la direction du Groupe Chimique Tunisien a permis à des entreprises luxembourgeoises, à Luxinnovation et au LIST de valoriser les compétences d’innovation luxembourgeoises.

Enfin, les entrepreneurs luxembourgeois ont été invités à poursuivre leur séjour à Tunis les 9 et 10 novembre afin d’assister à la 6ème édition du « Tunisia Investment Forum - TIF », organisée par la FIPA. Cet événement qui s’est déroulé en présence de S.E. M. Youssef Chahed, Chef du gouvernement tunisien, a réuni cette année 1 200 participants (décideurs politiques et économique, investisseurs, etc.) en provenance de 50 pays. Cette édition 2017 a été marquée par la mise en avant de l'Afrique comme nouvel eldorado d'investissement et de la Tunisie en tant que hub régional pour y accéder.

Séminaire « Tunisie-Luxembourg : vers une coopération renforcée » qui a accueilli 80 personnes à Tunis.

Sociétés luxembourgeoises et tunisiennes se sont rencontrées lors de speed-meeting au Technopark d’Elghazala.

Fichiers joints