Votre partenaire pour la réussite
Suivez-nous sur

Toutes les bêtes à bon Dieu, et plus!

07.03.2018 08:54

Josy Welter

Pascal et Valérie Milonnet, gérants de Josy Welter et Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce (à dr.)

Reconnaissable entre tous pour son emblème rouge à pois noirs représentant une coccinelle, Josy Welter est une institution au Luxembourg. L'enseigne a été reprise l'année dernière par un couple de passionnés que rien ne prédestinait à gérer une boutique vendant des articles pour le jardinage et les animaux.

Josy Welter, le créateur de l'enseigne, est né le 10 janvier 1924 au Pfaffenthal. Il fut envoyé de l'école juste avant de passer son baccalauréat parce qu'il ne voulait pas adhérer aux Jeunesses hitlériennes après l'entrée de l'Armée du Reich au Luxembourg. A l'issue de la Seconde Guerre mondiale, il étudia la biologie des plantes et, en 1949, fonda sa propre entreprise qu'il souhaitait différente de celles de ses parents (faisant alors commerce d'articles destinés à l'agriculture). Il y vendit des plantes et des semences, mais également toutes sortes d'animaux domestiques, tels que des oiseaux, des poissons, des hamsters... Il choisit comme emblème la coccinelle, aussi couramment appelée " bête à bon Dieu ", car elle est la meilleure amie des jardiniers - les plus anciens prédisaient du beau temps lorsque la coccinelle s'envolait - et surtout, parce que selon une légende remontant au Moyen-Age, elle porterait bonheur.

Josy Welter ouvrit plusieurs boutiques (rue Genistre à Luxembourg ville, Belle Etoile et Howald) et devint même fournisseur de la Cour Grand-Ducale. Très actif dans le monde du commerce de la capitale, Josy Welter fut de 1969 à 1994 président de l'Union commerciale, dont il avait déjà été le secrétaire dans les années 1950. Aujourd'hui, bien après la disparition de leur créateur, toutes les boutiques ont fermé leurs portes à l'exception de celle du centre commercial Belle Etoile, reprise en juin 2017 par Valérie et Pascal Milonnet, qui ont souhaité, comme un hommage au créateur, conserver le nom.

Tout droit débarqués du Sud de la France, ces deux passionnés qui ont parfois l'accent qui chante, ont eu un véritable coup de cœur pour l'activité et se sont installés dans les 380 m2 de la boutique de Bertrange qui continue à offrir quelque 16 000 articles pour le jardin et d'animalerie (chiens, chats, rongeurs, oiseaux, terrastique, aquariophile d'eau douce et d'eau de mer) qui ont fait la réputation de Josy Welter.

Rencontre avec Valérie et Pascal Milonnet, gérants.

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Nous avons repris la société en juin 2017, ce qui est relativement récent. Nous sommes encore dans ce que l'on pourrait appeler une période d'observation car nous n'avions pas du tout ce genre d'activité en France, nous avions une entreprise de fabrication mécanique. Notre premier projet nous a été en quelque sorte imposé, puisque nous nous sommes aperçus cet été que le grand aquarium que nous avions au milieu de la boutique fuyait. Cela nous a obligé à investir dans un nouvel équipement et nous a donné un motif pour revoir toute la partie aquariophile. Nous avons réinstallé un aquarium de 1300 litres et nous proposons un vaste choix de coraux et de tout ce qui touche à l'agrément d'un aquarium marin, notamment les poissons, les pierres vivantes et les crustacés. Puis, pour les poissons exotiques, d'eau de mer et d'eau douce, nous avons ré-agencé toute la partie en arrière-boutique. Il faut savoir que lorsque les poissons arrivent chez nous, il ne suffit pas de simplement les mettre dans un nouvel aquarium. C'est un peu plus complexe. Il faut patienter 1 à 2 semaines, pour que les poissons s'acclimatent. L'acclimatation est nécessaire afin de les introduire sans danger dans un milieu différent du précédent. Un milieu qui nécessite aussi du temps pour que les bactéries utiles à l'équilibre de l'aquarium s'y développent. Tout a été repensé afin que cette étape se déroule au mieux pour les poissons.

Quelle est la réalisation dont vous êtes les plus fiers ?

Ce n'est pas une réalisation à proprement parlé, puisque notre plus grande fierté, ce sont nos collaborateurs. Lorsque nous avons repris ce magasin, nous avons découvert une équipe de personnes enthousiastes, passionnées par ce qu'elles faisaient, et qui sont intarissables sur tout ce qui touche aux animaux et au jardin. Nous avons établi une véritable relation de confiance et nous avons renforcé leur rôle dans les domaines des commandes, réagencement du magasin et le renouvellement de nos gammes de produits. Une grande complicité s'est créée entre nous .C'est une belle première réussite pour nous dans cette nouvelle aventure.

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d'activité ?

La concurrence et internet ! Mais justement et paradoxalement, ce qui nous permet de nous différencier c'est que les gens continuent à venir chez nous en boutique parce que nous leur offrons du conseil. Encore une fois, je souligne que nos collaborateurs connaissent très bien la clientèle du pays, et qu'ils sont des encyclopédies vivantes sur tout ce qui a trait au jardinage et aux animaux! Enfin, comme nous travaillons avec des animaux vivants, nous souhaitons respecter une certaine éthique et lorsque nous vendons un animal, nous dispensons également tous les conseils pour son bien-être à venir.

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d'activité, quelle serait-elle ? Que pourrait faire la Chambre de Commerce en ce sens ?

Pour l'heure, je ne vois pas quoi changer dans notre secteur. Mais, je peux dire que nous avons vécu une expérience formidable lorsque nous avons décidé de reprendre la marque Josy Welter et ce magasin grâce à un accompagnement sur mesure offert par les services de la Chambre de Commerce.

Texte: Corinne Briault - Photos: Pierre Guersing

Avec un rayon dédié à l’aquariophilie...

... Josy Welter propose une plongée dans un monde sous-marin très coloré

Sur les 380 m2 de la boutique de Bertrange,

les clients peuvent trouver quelque 16 000 articles pour le jardin...

... et l’animalerie (chiens, chats, rongeurs, oiseaux, terraristique, aquariophilie d'eau douce et d'eau de mer)