Suivez-nous sur

Quand l'apprenant devient partenaire

15.07.2021 08:00

CoCo World

Caroline Assaf Fondatrice, The CoCo World

CoCo World (CoCo pour « communicate and connect ») est une startup créée en juin 2019 par Caroline Assaf. Renforcé par la crise sanitaire, où chaque élève s’est retrouvé brutalement isolé de ses pairs, une nouvelle forme d’apprentissage est sortie des rangs. Elle se veut plus participative, personnalisée et instantanée. Pédagogie très efficace, l’apprentissage entre pairs est fondé sur un principe simple : le partage. Entretien avec la fondatrice de Peer-Square by CoCo World, une plate-forme qui permet à une communauté de réfléchir ensemble, de développer des idées et de les partager.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?
J’ai grandi au Liban et j’ai vécu plusieurs années à Vancouver, au Canada, à Dubaï, aux Emirats Arabes Unis et en France. J’ai notamment été présidente de Sustainable Cities International à Vancouver et j’ai dirigé un programme de stages pour les jeunes financé par le gouvernement, en Amérique latine et en Afrique. J’ai été également membre du conseil consultatif du Forum économique mondial. Je suis diplômée de la Harvard Extension School en pratique du développement global, avec une spécialisation en durabilité sociale qui se définit comme un processus de création de lieux durables et performants qui favorisent le bien-être, en comprenant ce dont les gens ont besoin dans les lieux où ils vivent et travaillent. J'ai toujours été fascinée par le capital humain et par la façon dont, en tant que  communauté, nous pouvons apprendre les uns des autres de nos forces et de nos différences, pour nous développer en tant qu'individus et accroître l'intelligence collective.
En 2019, je suis arrivée au Luxembourg pour des raisons personnelles. J’ai créé CoCo World, avec un premier projet en tête, Young PROS, une initiative originale d’éducation informelle qui avait commencé au Canada après un travail de terrain avec des étudiants et des écoles. Comme je n’avais aucun réseau au Luxembourg pour concrétiser cette idée, j’ai pris contact via LinkedIn avec quelques personnes au Luxembourg pour leur demander conseil. Un internaute travaillant à la Chambre de Commerce m’a conseillée de présenter mon projet au ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, ce que j’ai fait. Très rapidement, ce premier projet pilote a été accueilli favorablement et grâce au soutien du ministère et du Fonds social européen, j’ai pu travailler pendant deux ans sur le projet Young PROS que j’ai développé en partenariat avec des organisations de jeunesse locales et des institutions publiques. Fort du succès de Young PROS, des expériences acquises dans le secteur éducatif national et d’un solide réseau de partenaires, nous avons lancé en pleine crise sanitaire une enquête auprès de 1.000 étudiants du pays, afin de connaître leurs attentes et besoins en matière de formation et de cours en ligne. Les résultats de l’enquête ont révélé que les outils d’apprentissage en ligne ne suffisaient pas. L’idée de créer la plate-forme Peer-Square, devenue notre produit phare aujourd'hui, est partie de ce constat.

Si vous deviez pitcher votre société en une minute, que diriez-vous ?
CoCo World est une entreprise sociale luxembourgeoise dont la mission est de promouvoir l'apprentissage par les pairs. Nous concevons des solutions Ed-Tech pour rassembler les communautés, communiquer, se connecter et collaborer.

Quels sont les bénéfices de cette nouvelle forme d’apprentissage par les pairs ?
Dès les premiers jours de la pandémie, le ministère de l'Education a mis en place les outils informatiques nécessaires pour suivre les cours à distance, favoriser l'apprentissage à domicile et maintenir le lien avec les élèves. Le confinement a contraint nombre d'entre eux à se sentir isolés dans leurs devoirs quotidiens. Notre enquête a montré que les jeunes aiment travailler en groupe. Même s'ils sont friands de réseaux sociaux comme WhatsApp, SnapChat, Instagram, etc., il leur manque une plateforme pour étudier ensemble. Peer-Square est une plate-forme communautaire dédiée à l’apprentissage entre pairs et comble ce manque important que nous avons diagnostiqué. Il s’agit d’un espace gratuit destiné aux jeunes - et non aux enseignants – qui est à la fois un lieu où les jeunes peuvent étudier ensemble, mais aussi partager leurs connaissances. L’apprentissage entre pairs ne se substitue pas à l’école et au rôle de l'expert généralement tenu par l'enseignant. Il apporte un espace d’enseignement mutuel complémentaire aux cours qui donne aux étudiants l’envie d’apprendre, les aide à trouver leur voie et donne plus de sens à l’enseignement proposé par l’école. L’apprentissage entre pairs tisse du lien social, permet de développer la bienveillance, la motivation, l’efficacité et renforce la créativité. Il permet également aux élèves d’approfondir des sujet et centres d’intérêt communs. Les élèves intéressés par les thèmes abordés ne se comportent plus comme de simples consommateurs, mais deviennent acteurs et créateurs de contenu. Les étudiants apprennent à construire ou consolider des relations d'ordre socio-motivationnel et à améliorer leurs capacités de communication et de leadership. Les bénéfices de l’apprentissage entre pairs sont donc nombreux et invitent les élèves à appréhender au mieux leur insertion dans le monde professionnel.

En avril 2020, vous avez entendu parler du hackathon StartupsVsCovid19 au Luxembourg et décidé de participer…
Nous avons répondu à l’appel à projets StartupsVsCovid19. Ce programme lancé par Luxinnovation et le ministère de l'Économie a récompensé les projets technologiques destinés à limiter, voire à surmonter les effets économiques, sanitaires ou sociétaux de la pandémie. L'initiative était une nouvelle mesure dans le cadre du programme Covid-19 de stabilisation de l'économie nationale et visait à soutenir l'écosystème startup luxembourgeois.
Nous avons été très heureux et fiers de faire partie des 15 startups sélectionnées par le jury. Comme les 15 autres projets sélectionnés, nous avons bénéficié d'un soutien financier à hauteur de 150.000 euros. Une première tranche de 75% a été débloquée dès la sélection officielle, les 25% restants ne seront versés qu'après la finalisation du projet. Ce prix a permis le développement de Peer-Square et nous avons eu la chance de pouvoir être hébergés au sein du Luxembourg City Incubator (LCI), l’incubateur hébergé au sein de la House of Startups et lancé par la Chambre de Commerce en partenariat avec la Ville de Luxembourg.

Que vous a apporté le fait d'être hébergé au Luxembourg City Incubator ?
Le LCI nous a permis de nous intégrer plus rapidement dans l'écosystème. J'étais nouvelle au Luxembourg et avec le soutien du LCI, j’ai pu construire un réseau. J’ai été mise en contact avec des acteurs clés de l'écosystème et CoCo World a gagné en visibilité. Ainsi, dès les premiers mois au sein de l’incubateur, j’ai participé à plus de 15 événements professionnels, rencontré plus de 100 intervenants dans mon domaine et développé des connaissances multidisciplinaires en lien avec mon projet d’entreprise. Le Luxembourg est très cosmopolite et multiculturel. C’est un pays ouvert qui propose des financements sans prendre de participation, ce qui constitue un réel avantage en matière de création d’entreprise.

Comment avez-vous procédé à la mise en place de votre projet ?
Une première phase de test avec des étudiants au Luxembourg a permis à notre équipe d'analyser les réactions des jeunes et de mettre en place des outils d'amélioration continue. Notre plate-forme s’adresse aux élèves de l'enseignement secondaire au Luxembourg (13-19 ans). Peer-Square s’intègre également à MS Teams, largement utilisé par les élèves pendant la pandémie. Aujourd’hui, avec le support du Service de Coordination de la Recherche et de l’Innovation pédagogiques et technologiques(SCRIPT) en charge de la mise en oeuvre des priorités de la politique éducative et du développement de la qualité scolaire, notre solution va être déployée en septembre dans des écoles luxembourgeoises.

Quelles sont les prochaines étapes de développement de Peer-Square ?
Nous sommes sur le point d'implémenter notre outil dans l’ensemble des écoles publiques du Luxembourg et nous espérons réunir 10.000 utilisateurs de Peer-Square dès la rentrée scolaire de septembre 2021. Cette prochaine étape permettra d’élargir le champ d’action de la plate-forme. Ainsi, un élève qui ne trouverait pas la réponse à sa question dans sa classe, aurait le loisir d’étendre ses recherches à d’autres établissements scolaires. De même, un étudiant cherchant à intégrer un groupe préparant des épreuves pour rentrer dans une école donnée ou souhaitant contacter d’autres personnes qui auraient les mêmes centres d’intérêt, aurait la tâche plus facile.
Un système de gamification avec des points est en cours de développement pour permettre à celles et ceux qui partagent avec leurs pairs, d'accéder à des modules de formation supplémentaires et d’obtenir des certificats. Nous avons également prévu d’intégrer un espace d’auto-évaluation personnel avec des objectifs à atteindre.
L’idée de CoCo World est de fournir une solution durable à la communauté des jeunes au Luxembourg. Il s’agit d'induire un changement de comportement, non seulement dans la façon dont ils apprennent, mais aussi dans la manière dont ils interagissent avec leurs pairs.

Avez-vous d'autres projets, à plus long terme ?
Dans un deuxième temps, nous souhaitons implémenter notre plate-forme Peer-Square en Suisse et dans les pays scandinaves, mais pour l’instant, nous préférons asseoir nos bases avant de nous étendre. Aujourd’hui, je travaille avec une équipe d’une quinzaine de personnes. L'obtention de fonds, le développement de partenariats et l’accroissement de l'équipe figurent sur notre feuille de route.
Nous allons nous diversifier et étendre nos services aux entreprises avec la mise sur pied du projet Peer-Square Pro. L’objectif est de proposer une solution adaptée aux besoins des entreprises et de leurs filiales. 75% de la technologie développée pour notre outil peut être aisément transposée à d'autres applications. Seuls les 25% restants doivent être modifiés et adaptés aux besoins de l’usager, qui peut être une école ou une entreprise. La plate-forme Peer-Square Pro permettra aux entreprises locales ou internationales de nourrir un sentiment d’appartenance, de favoriser une culture de collaboration et de comprendre les besoins en apprentissage de leur organisation, dans un environnement digital sécurisé et dans le respect du traitement des données personnelles. Les entreprises seront ainsi en mesure de cibler des formations adaptées à leur stratégie de développement. Elles pourront capitaliser sur les compétences, expertises et talents individuels des collaborateurs pour développer des communautés plus fortes et plus intelligentes au sein de la société.

www.thecocoworld.com


TEXTE Marie-Hélène Trouillez - PHOTOS Matthieu Freund-Priacel/ Primatt Photography

Caroline Assaf a fondé CoCo World en juin 2019.

CoCo World donne aux individus les moyens de partager avec leurs pairs, d’apprendre, de grandir et de s’engager dans leur communauté.

En mai 2020, CoCo World figurait parmi les 15 projets récompensés lors du StartupVSCovid19, le hackathon lancé par le ministère de l’Économie et Luxinnovation

En mai 2020, CoCo World figurait parmi les 15 projets récompensés lors du StartupVSCovid19, le hackathon lancé par le ministère de l’Économie et Luxinnovation

CoCo World est une entreprise sociale et est également reconnue organisme de recherche.

Caroline Assaf souhaite mettre la technologie développée par CoCo World au service des entreprises pour leur permettre de cibler des formations adaptées à leur stratégie de développement.

Fichiers joints