Votre partenaire pour la réussite
Suivez-nous sur

Le scooter qui se plie en quatre

03.07.2019 08:00

Ujet

Le scooter électrique d’Ujet combine haute technologie et élégance, tout en étant pliable, connecté et simple à recharger.

L’entreprise Ujet est une spin-off d’OCSiAl, un groupe leader mondial dans la production et la distribution de nanotubes en carbone qui prévoit d’investir plus de 200 millions d’euros pour construire un site de production de matériaux composites de pointe et un centre de recherche à Differdange d’ici 2020. Établie à Foetz depuis novembre 2017, Ujet fabrique et commercialise un scooter électrique révolutionnaire, fruit du travail d’une équipe de scientifiques en matériaux, d’experts en technologies, d’ingénieurs et de designers chargés de réinventer la mobilité urbaine. Le projet s’inscrit dans l’ensemble des initiatives du gouvernement en matière de solutions de mobilité intelligente et innovante.

Quelles sont les particularités propres à ce scooter électrique ?
« Le scooter électrique Ujet a été imaginé dans un centre de conception à Ulm, en Allemagne. Sa particularité est le moteur électrique logé dans une roue orbitale connectée et nano-augmentée pour offrir une adhérence accrue sur la route et une plus grande longévité. Grâce aux nanotubes en carbone, le poids du scooter Ujet est réduit de 70 % en moyenne par rapport aux matériaux habituels. Un scooter plus léger pollue également moins. Étant donné qu’il s’agit d’un scooter électrique, il n’y a pas d’usure du moteur. La mécanique est plus simple, diminuant le risque de panne, de réparation et d’entretien. Ujet peut rouler à une vitesse de 45 km/h et offre une autonomie de 75 ou 150 kilomètres, selon le choix de la batterie, avec l’objectif qu’elle soit recyclable. Ujet se charge depuis n’importe quelle prise standard, et il est possible de prendre la route trois ou six heures plus tard. La batterie innovante d’Ujet est connectée, amovible et dotée de roulettes. Elle a la taille d’un sac de golf, et l’utilisateur peut l’emmener partout et l’utiliser comme batterie portable pour brancher des appareils. Le cadre d’Ujet est fabriqué à partir de matériaux composites traditionnellement utilisés dans l’aéronautique. D’un poids minimum de 49 kg, ce scooter est plus léger et robuste qu’un scooter  ordinaire. Il se plie en quelques secondes pour rentrer dans un ascenseur et peut être rangé facilement au bureau ou dans le coffre d’une voiture. Les différentes pièces du scooter, assemblées manuellement au Grand-Duché, sont fabriquées par nos partenaires basés entre autres en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse, en Tchéquie et en Autriche. Plus de 70 % des pièces proviennent de prestataires européens. En fin de ligne de production, chaque scooter est testé sur un banc d’essai industriel, avec une simulation de poids du conducteur de 50 kg et 120 kg, et une vitesse de conduite moyenne de 25 km/h et 30 km/h.
L’application exclusive Ujet (Apple Store ou Android) a été développée en grande partie in-house et permet au conducteur de contrôler son scooter avec son smartphone grâce au bluetooth. Il n’y a pas de clé de contact. Un écran tactile fournit un accès à la navigation, à la musique, aux fonctions téléphoniques et à la caméra à l’avant, qui peut enregistrer des vidéos qui seront ensuite aussi accessibles sur le smartphone connecté à Ujet. L’application permet de verrouiller et déverrouiller le scooter à distance, de le partager avec des amis et des proches ou d’échanger des détails sur sa géolocalisation. Elle signale également toute anomalie ou problème technique.
Il est possible pour l’utilisateur de personnaliser son scooter grâce à un choix de couleurs pastel et deux hauteurs d’assise. Pour les peintures, nous avons un partenaire local spécialisé dans la peinture de carrosserie. Nous disposons d’un petit stock de scooters, et nous pouvons livrer en quelques jours le modèle demandé entièrement monté.

À qui ce scooter de nouvelle génération s’adresse-t-il ?
« Ujet véhicule un message de liberté et de mobilité urbaine. Les villes sont saturées par le trafic automobile, et l’avenir est aux deux-roues. Mais nous n’apportons pas seulement une réponse à une contrainte. Notre ambition est double. Notre scooter s’adresse à une population à la recherche d’un nouvel art de vivre et qui ne roule pas encore en deux-roues. Nous misons sur ces early adopters, adeptes des nouvelles technologies. L’idée est que l’utilisateur se fasse plaisir, qu’il découvre une nouvelle expérience en ayant la sensation d’être à la pointe du progrès avec une machine esthétique et fonctionnelle. Ujet combine design, praticité, connectivité et matériaux hautement performants pour offrir une solution conçue pour le citadin à la recherche d’un moyen de déplacement écoresponsable, connecté et adapté à une vie moderne.

Quel est le prix de vente d’un scooter Ujet, et quels sont les pays dans lesquels il est distribué ?
« Le scooter électrique Ujet est disponible à partir de 8.690 euros TTC pour la petite batterie, et 9.850 euros TTC pour la grande batterie. Les prix varient selon les spécifications. Nous commercialisons actuellement plusieurs centaines de scooters au Luxembourg, en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. L’achat du scooter se fait principalement en ligne, et nous faisons appel à des livreurs pour les acheminer jusqu’à nos clients.

Comment faites-vous connaître Ujet auprès du grand public ?
« Ujet a été dévoilé au public en 2018, dans le cadre de sa participation au Consumer Electronics Show (CES), le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public à Las Vegas. La même année, nous avons été invités à participer à VivaTech, un salon consacré à l’innovation technologique et aux startups à Paris, et nous étions présents au Monaco Yacht Show, le premier salon mondial de grande plaisance, pour célébrer notre partenariat avec Fraser Yachts, l’entreprise leader mondial des services de yachting, et présenter notre solution à l’ensemble de la communauté de yachting.
La production et la commercialisation du produit ont démarré fin 2018. Nous avons été invités par Le Bon Marché, le premier grand magasin parisien, pour présenter Ujet. Plusieurs scooters ont été exposés du 27 octobre au 31 décembre 2018, et étaient disponibles à l’essai et à la vente. Les premiers accessoires du scooter électrique ont été présentés dans le cadre de ce premier événement. Ujet propose un casque assorti à la couleur du scooter, qui offre la particularité d’avoir un fonctionnement mains libres avec microphone et haut-parleurs intégrés. Nos gants tactiles sont disponibles en plusieurs tailles et modèles pour hommes et femmes. Aujourd’hui, nous proposons une housse de scooter qui peut être utilisée comme un sac à dos.
Plus récemment, nous avons ouvert un pop-up store, ou magasin éphémère, à Nice qui a créé le buzz et a su captiver les consommateurs. Le magasin continuera de faire découvrir Ujet jusqu’à la fin du mois de septembre 2019. C’est un outil extraordinaire de communication et de notoriété. Enfin, dans un avenir proche, nous envisageons de conclure plusieurs partenariats B to B avec de grands groupes de loisirs.

Ujet a remporté plusieurs prix, preuve que votre offre est en phase avec les attentes du marché. Quelles sont vos ambitions aujourd’hui ?
« En effet, Ujet a été récompensé par le prix international de design Red Dot Award: Product Design 2019, l’un des prix de design les plus convoités au niveau mondial, avec près de 5.500 designers et fabricants de 55 pays qui ont concouru en 2019 pour cette récompense. Ujet a également été l’un des 66 projets parmi 6.375 candidats à avoir reçu un iF Gold Award 2019, une récompense attribuée par un jury pluridisciplinaire d’experts indépendants de renommée mondiale. Ce prix est une reconnaissance globale de la qualité et du caractère innovant du design de notre startup.
Au Luxembourg, Ujet emploie actuellement plus de 70 professionnels aux talents et horizons divers pour préserver le dynamisme et la créativité au sein de la société. Le site de production situé à Foetz compte une cinquantaine de personnes et regroupe entre autres l’équipe de production, la logistique, le service client et les développeurs IT. Une vingtaine de personnes en charge de la gestion administrative et financière, ainsi que le management de la société, constituent l’effectif du siège d’Ujet à Leudelange. L’équipe R&D est, quant à elle, basée à Ulm, en Allemagne. Aujourd’hui, nous avons unecapacité de production de 1.000 unités par mois. Nous avons sept étapes de 20 minutes chacune, et il faut compter 1 h 40 pour fabriquer un scooter. L’ensemble des pièces sont assemblées à la main, et nous produisons en moyenne 24 scooters par cycle d’équipe. Notre ligne de production est flexible, et nous pouvons facilement optimiser l’assemblage, si nécessaire. L’automatisation de la production n’est pas à l’ordre du jour, et elle est très peu utilisée dans une industrie comme celle des deux-roues, où les volumes sont relativement bas. Nous sommes encore en phase de démarrage, et nous nous accordons en temps réel à la demande.
Notre ambition est d’apporter nos solutions de mobilité urbaine dans toutes les grandes villes du monde et de vendre plusieurs centaines de scooters dans les prochains mois. Ujet a été lancé dans cinq villes européennes en 2018. Aujourd’hui, nous sommes présents dans huit villes européennes et nous espérons pouvoir nous implanter bientôt en Asie et en Amérique du Nord. Notre objectif est de couvrir plus de 20 villes d’ici fin 2019. »

www.ujet.com

Texte : Marie-Hélène Trouillez - Photos : Matthieu Freund-Priacel / Primatt Photography

Thierry Montange est le directeur Marketing d’Ujet, une société qui propose un scooter qui se situe à la croisée de plusieurs exigences : le plaisir, le design, la technologie et l’écologie.

Fichiers joints