Votre partenaire pour la réussite
Suivez-nous sur

Voir naître une idée et la faire éclore

20.03.2015 11:18

Technoport S.A.

Vincent Hieff, responsable du Guichet unique Espace Entreprises à la Chambre de Commerce; Diego De Biasio, directeur du Technoport S.A.; Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce

La société Technoport SA a été constituée en juin 2012 suite à la fusion de l’ancien Technoport (département du CRP Henri Tudor – aujourd’hui LIST) et des initiatives Ecostart (I et II) développées par le ministère de l’Economie. La société gère aujourd’hui plus de 16.000 m2 de surfaces de bureaux et halls industriels dans 5 bâtiments différents sur deux sites géographiques (Belval et Foetz).

Le Technoport est une structure d’appui à la création d’entreprise qui permet de passer de l’idée initiale à la réalisation et à la consolidation d’un projet, qui vise à aider et soutenir une personne individuelle ou une équipe à valider et/ou concrétiser une nouvelle idée d’entreprise ou de produit/service.  Ainsi, il apporte des réponses adaptées à tous les types de besoins des « jeunes pousses », tels que des halls, des ateliers et des bureaux équipés. Il peut également proposer des locaux provisoires pour des entreprises étrangères qui veulent s’installer au Luxembourg et développer des activités de recherche et développement. Pour les jeunes entreprises en devenir, le Technoport offre de nombreux avantages. Il permet, entre autres, via ses différentes activités d’obtenir  un accompagnement de l'idée à la création pendant une phase préparatoire – la « pré-incubation », d’accéder à un environnement de travail professionnel pour une période limitée, de  participer à des réseaux (actions pour favoriser la communication entre les entreprises hébergées, organisation de manifestations sur place, etc.). Pour y être admis, la « start up » doit déposer un dossier examiné par un jury d’experts et avoir un  projet innovant et un plan d'affaires réaliste.

Depuis 2012 le Technoport a étoffé ses activités en développant deux nouvelles plateformes pour atteindre cet objectif.  Aujourd’hui l’activité englobe trois plateformes distinctes :

  • un incubateur d’entreprises technologiques et innovantes, pour ceux qui veulent lancer une entreprise

  • un espace de co-working, pour ceux qui désirent valider leur produit/service au sein de communautés diversifiées d’utilisateurs, concepteurs et entrepreneurs.

  • un laboratoire de fabrication numérique, qui permet à tout un chacun de matérialiser pratiquement toute idée via du prototypage rapide.

Au sein de l’espace de coworking sont régulièrement organisés des hackathons de type Startup weekend, Barbecue Game Jam, Global Game Jam, Apps Foundry Contest, #play14 ou autre.

Le Technoport est aujourd’hui devenu un modèle de référence dans la Grande Région et il peut se targuer de s’être vu certifié et récompensé plusieurs fois. Il est, depuis 1999, certifié EU BIC par le réseau européen EBN (European Business & Innovation Centre Network), en 2014 il a reçu une mention spéciale dans le classement annuel de UBI Index en tant que ‘most promising european university associated business incubator’. Il a terminé dans le top 15 des incubateurs mondiaux dans cette catégorie. Il a récemment aussi été sélectionné par l’European Institute of Technology en tant que Hub innovant du nouveau réseau EIT ICT Labs I3H qui était un appel à candidature compétitif.

Entretien avec Diego De Biasio, directeur du Technoport

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Nous avons différents projets que nous développons en interne. Cela va d’un projet qui vise à développer des partenariats plus structurés avec des sociétés établies au Luxembourg à celui de faire mieux connaître notre offre dans le milieu industriel, en passant par des projets d’amélioration des services que nous pouvons proposer à nos entreprises hébergées. Tout ceci passe par l’organisation de « journées de rencontres » avec des experts, le développement des partenariats ou la mise en place de services de « coaching » ou de « mentoring » avec notamment des structures partenaires comme Business Mentoring pour le dernier point.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Je dirais probablement la transformation que nous avons su donner à notre activité depuis 2012 en nous positionnant sur certains nouveaux créneaux comme le prototypage rapide, les « living labs » et les différents « hackathons » qui ont contribué à fortement dynamiser l’éco-système autour de notre structure.

Mais il y a un autre point dont nous pouvons être fiers,  c’est que fin 2015 nous devrions avoir renouvelé l’ensemble des entreprises qui étaient hébergées chez nous lors de notre déménagement en mai 2012. Ce qui montre que nous avons une très bonne rotation avec une durée d’hébergement moyenne qui s’approche actuellement des 3 ans.

Enfin, le fort taux de réussite de notre participation dans des projets européens. Très peu de projets dans lesquels nous avons décidé de participer ont été refusés, ce que je ne m’attendais pas forcément pour une structure nouvellement créée comme la nôtre.   

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d’activité ?

Le plus grand défi pour nous reste certainement de nous faire plus connaître dans le secteur industriel. Nous avons aujourd’hui 11 halls industriels d’une surface moyenne de 650 m2 que nous pouvons mettre à disposition de porteurs de projets nécessitant des surfaces de production ou d’assemblage pour produits innovants.

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d’activité, quelle serait-elle ? Que pourrait faire la Chambre de Commerce en ce sens ?

Je dois avouer que depuis 2010 nous avons pu constater une amélioration constante de l’éco-système autour des start-up et j’ai l’impression que 2015 présentera différentes améliorations autour de certains outils de soutien pour start-up. Nous avons chaque année un nombre croissant de demandes pour intégrer le Technoport – rien que l’année dernière nous en avons reçues 158 dont 48,7% provenaient du Luxembourg.

En ce qui concerne la collaboration avec la Chambre de Commerce je me félicite de la qualité de nos relations avec l’Espace Entreprises qui est devenu au fil des années notre interlocuteur privilégié en termes de création d’entreprises pour nos porteurs de projets et du conseil. Il nous soutient aussi pour certains évènements comme le « Start-up weekend ».

Je me réjouis d’ailleurs du fait que nous ayons trouvé un accord pour garantir une permanence de l’Espace Entreprises au sein du Technoport. Il nous reste à clarifier les détails pratiques, mais à partir d’avril les porteurs de projets pourront poser leurs questions directement à un expert de la Chambre de Commerce au Technoport, 2 à 4 fois par mois.

 

Le Technoport en bref :

  • Nombre d’employés au Luxembourg : 5,5 équivalents plein temps

  • Nombre total d’entreprises acceptées depuis 1998 : 100

  • Nombre de sociétés sorties avec succès : 44

  • Dont rachetées par des groupes internationaux : 14

  • Sociétés toujours hébergées : 21

  • Capitaux privés levés par ces entreprises : + 60 M d’euros

Photos: Pierre Guersing

 

La société Technoport SA a été constituée en juin 2012 suite à la fusion de l’ancien Technoport (département du CRP Henri Tudor – aujourd’hui LIST) et les initiatives Ecostart (I et II) développées par le ministère de l’Economie

Le Technoport est une structure d’appui à la création d’entreprise qui permet de passer de l’idée initiale à la réalisation et à la consolidation d’un projet

Un incubateur d’entreprises technologiques et innovantes, pour ceux qui veulent lancer une entreprise, un espace de co-working, pour ceux qui désirent valider leur produit/service au sein de communautés diversifiée d’utilisateurs, concepteurs et entrepreneurs et un laboratoire de fabrication numérique, qui permet à tout un chacun de matérialiser pratiquement toute idée via du prototypage rapide composent la globalité de l'offre du Technoport

Le Technoport accueille également des groupes scolaires qui développent chacun leur projet...

... Au même titre que les jeunes entreprises en devenir...

CoinPlus, une jeune société luxembourgeoise travaillant au stockage et aux solutions de paiment sécurisés en Bitcoin, est installée depuis quelques mois à Belval

AirboxLab, également hébergée au Technoport et déjà primée, a lancé depuis quelques mois sur le marché le Fooboot, un petit moniteur indoor mesurant la qualité de l'air ambiant et donnant toute une série d'informations (humidité, taux de CO2, température, germes, pollution...)