Votre partenaire pour la réussite
Suivez-nous sur

Du transport de coquillages…

06.02.2015 11:30

Shell Luxembourgeoise Sàrl

Christophe Reffay, Field Business Development Manager Luxembourg Shell; Leonardo Menei, directeur Shell Luxembourgeoise Sàrl; Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce; Marc Wagener, directeur Affaires Economiques

Shell est aujourd’hui l’une des principales entreprises du secteur mondial de l’énergie. L’histoire du « coquillage » (shell en anglais) a débuté par celle de la compagnie Shell Transport and Trading Company, fondée à Londres en 1833 par Marcus Samuel. A l'origine d’une société d'import-export, ce marchand d’antiquités commence à importer des coquillages d’Extrême-Orient afin de répondre à la mode de la décoration exotique très en vogue à l’époque.

A la mort de Marcus Samuel, l’entreprise d’import-export est florissante. Ses fils Marcus Junior et Sam lui succèdent et développent l’activité en exportant des machines, des tissus, des outils et de nombreuses matières premières… L’arrivée du moteur à combustion interne, en 1886, entraîne une augmentation de la demande de carburant. Forts de leur expérience en matière de transport par mer, les frères Samuel ont recours aux services d’une flotte de bateaux à vapeur afin de transporter le pétrole en vrac. Ils révolutionnent le transport du pétrole lors du voyage inaugural de premier pétrolier au monde, le Murex. En 1892, le Murex est le tout premier pétrolier à franchir le Canal de Suez.

L’entreprise des frères Samuel prend alors le nom de Shell Transport and Trading Company en 1897. Son logo représente alors une moule. Les activités de transport de Shell en Orient, associées à la recherche de nouveaux gisements de pétrole afin de réduire la dépendance envers la Russie, amènent l’entreprise à entrer en contact avec Royal Dutch Petroleum. Les deux entreprises unissent leurs forces en 1903 afin de se protéger contre la domination de Standard Oil. Elles fusionnent leurs intérêts en 1907 afin de former le groupe Royal Dutch Shell. Le logo de Shell devient alors ce qu’il est encore aujourd’hui, un pétoncle.

À la fin des années 1920, Shell est devenue la première compagnie pétrolière au monde, produisant 11% du pétrole brut mondial et détenant 10% du tonnage de ses pétroliers. Après la Seconde Guerre mondiale, l’utilisation de la voiture se généralisant, Shell étend ses activités en Afrique et en Amérique du Sud, dans le Golfe du Mexique. En 1955, Shell possède 300 puits. En 1958, elle entame la production au Nigeria. Dans les années 1970, la société développe ses champs pétrolifères en Mer du Nord et en Amérique du Sud. En 1978, Shell termine la construction de la plate-forme de forage et de production Cognac dans le Golfe du Mexique, la plus haute plate-forme du monde (335 m).

En 2004, les différentes entités de la société se regroupent et forment la Royal Dutch Shell plc. Shell est l’un des plus grands groupe multinational dans le secteur du gaz et du pétrole. Il s'intéresse au gaz naturel liquéfié, ainsi qu’aux produits issus de la conversion du gaz en liquide (GTL). Shell contribue à la mise au point de biocarburants durables, et s’intéresse aussi à l’énergie éolienne et photovoltaïque. Le groupe est actif dans toutes les branches de la filière énergétique.

Shell est solidement implanté au Luxembourg depuis 1920. Le siège et le dépôt de carburant de l’entreprise se trouvent à Bertrange et Shell Luxembourgeoise sàrl emploie directement 11 salariés. Le Luxembourg bénéficiant d’un important transit de véhicules grâce à sa position géographique, le site de Bertrange exploite les stations-essence du pays, dispose d’une activité de « supply chain » et offre des services à ses concurrents au travers de contrats de passages (transit). Shell Luxembourg gère également une partie de l’activité concernant la carte Euroshell, qui permet à ses clients, en plus de l’achat de carburant dans l’un des plus grands réseaux de stations services au monde (grâce à des partenariats avec Avia et Esso), de profiter de toute une gamme de services avantageux.

Entretien avec Leonardo Menei, directeur Shell Luxembourgeoise Sàrl

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Il y a trois. Tout d’abord, la construction sur la N7 d’une nouvelle station-service près de Roost. Cela fait plus ou moins dix ans que nous n’avions pas construit une nouvelle station au Grand-Duché, nous procédons régulièrement au renouvellement et à la modernisation des stations du réseau, mais ici, ce sera une toute nouvelle station. La 41e du réseau au Luxembourg. Elle devrait ouvrir d’ici 2 mois. Ensuite, nous avons à nouveau remporté la soumission pour l’exploitation de la station de Berchem. Nous allons donc procéder à une modernisation complète du site et préparer les dix prochaines années, en rénovant entièrement le restaurant, le shop et en augmentant la capacité des pompes. Enfin, à Pompierre, sur l’autoroute d’Esch, nous allons démolir la station existante et la reconstruire plus en amont sur l’axe. Le projet devrait s’achever en 2016.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Définitivement le succès de la station de Berchem. Depuis son ouverture en 1980 elle est sous les couleurs de Shell et nous l’avons développée toutes ces années pour qu’elle devienne ce qu’elle est actuellement. Luxembourg est la plus petite entité du groupe Shell et c’est nous qui gérons la plus grande station du groupe via Berchem !

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d’activité ?

Les prix des terrains à la construction et à la location, le coût de la main d’œuvre et des matériaux au Luxembourg sont une vraie contrainte. Par rapport à d’autres pays, ils sont bien plus élevés et cela entraîne pour nous une pression supplémentaire. Lorsque nous souhaitons développer de nouveaux projets, qui marcheraient sans doute, ils sont souvent stoppés net aux vues des coûts que cela entraîneraient. Par ailleurs, nous avons également une réelle difficulté à recruter du personnel qualifié.

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d’activité, quelle serait-elle ?

Si je salue les efforts accomplis en matière de simplification administrative, je  plaide encore pour une amélioration et une accélération des procédures administratives car les démarches sont encore très lourdes et les délais trop longs. Ne pourrait-on pas s’inspirer de pays voisins, où, passé un certain délai « silence vaut pour accord ». La Chambre de Commerce, le groupement des pétroliers, nous apportent déjà une aide précieuse et en cela, nous arrivons à faire bouger les choses.

Des dates et des chiffres

  • Shell est présent au Grand-Duché de Luxembourg depuis 1920

  • Le dépôt de Bertrange a ouvert en 1933. Il a aujourd’hui une capacité de stockage de 45 millions de litres

  • Shell emploie 90 000 personnes à travers le monde (présent dans 80 pays), 11 au siège à Bertrange

  • Le réseau compte 48 000 stations essence dans le monde, une quarantaine à Luxembourg portant le nombre des employés de Shell au Grand-Duché de Luxembourg à environ 220 personnes

  • Chiffre d’affaire de la succursale de Luxembourg : 500 millions d’euros

Texte: Corinne Briault - Photos: Pierre Guersing

Shell est aujourd’hui l’une des principales entreprises du secteur mondial de l’énergie

Shell est solidement implanté au Luxembourg depuis 1920. Le siège et le dépôt de carburant de l’entreprise se trouvent à Bertrange

Le dépôt de Bertrange a ouvert en 1933. Il a aujourd’hui une capacité de stockage de 45 millions de litres

Shell emploie 11 personnes au siège à Bertrange et environ 220 personnes via la quarantaine de pompes à essence du Grand-Duché de Luxembourg