Contactez-nous!

Business Helpline de la
House of Entrepreneurship / Chambre de Commerce

(+352) 42 39 39 – 600

covid19@houseofentrepreneurship.lu

L’activité de votre entreprise est impactée par le COVID-19.

La Chambre de Commerce et sa House of Entrepreneurship restent à vos côtés.

Illustration

Comment négocier un échéancier de paiement ?

Emilie Pirlot

L’une des conséquences majeures de la pandémie de Covid-19 est le manque de trésorerie de la plupart des entreprises qui provoque un stress considérable et entraîne des problèmes de liquidité et des retards de paiement. Afin d’anticiper les rappels et d’éviter les recours en justice, l’échelonnement des paiements peut être une solution. Mode d’emploi.

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises font face à des problèmes de trésorerie et de liquidité qui entraînent à leur tour des retards de paiement. Afin d’éviter les litiges avec vos fournisseurs, propriétaires ou autres partenaires, nous vous recommandons de prendre les devants en négociant un règlement à l’amiable.

Avantages

Les principaux avantages de cette solution sont les suivants :

  • Maintenir la relation : l’échéancier de paiement est le meilleur moyen de préserver sa relation commerciale sur le long terme. En évitant le conflit et en négociant un compromis, vous vous donnez une chance de poursuivre un bon relationnel avec votre partenaire.
  • Eviter des coûts additionnels : les procédures en justice sont longues et coûteuses. Les éviter vous permet donc de réaliser des économies de temps et d’argent qui sont autant de contraintes en moins.
  • Gagner en crédibilité : en proposant vous-même un échelonnement des paiements, vous démontrez votre bonne foi et votre volonté de payer malgré une situation difficile.

Comment mettre en place un échéancier de paiement ? Quelques astuces

Un bon échéancier de paiement doit garantir vos intérêts, mais également ceux de votre contrepartie. Il doit idéalement :

  • indiquer les modalités de paiement, les délais de paiement, voire même un calendrier de paiement précis,
  • prévoir des délais courts, pour permettre à l’entreprise créancière d’être remboursée le plus rapidement possible – et pour qu’elle ne subisse pas à son tour de décalage de trésorerie,
  • être réaliste : il est inutile de vous imposer des échéances que vous ne pourrez pas respecter au risque de perdre la confiance de votre partenaire et d’annuler tous les effets bénéfiques énumérés ci-avant,
  • mentionner un premier paiement, même de faible montant, au moment de la mise en œuvre de l’échéancier. Cela contribue à prouver votre bonne foi et ce geste rehaussera la confiance de votre cocontractant,
  • être formalisé par écrit. Ce document pourra vous servir de référence en cas de désaccord ultérieur.