Your partner for success
Follow us on

Mettre la technologie au service de l’environnement

09.09.2015 16:21

Pronewtech S.A.

Roland Streber, CEO ProNewTech et Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce

Il est un domaine que l'on n'associe pas d'amblée avec la sensibilité écologique, c'est l'informatique. Le bureau d'études ProNewTech, spécialisé en conception de réseaux ICT (Information and Communication Tecnnology), a pourtant aménagé, pour son propre compte, un immeuble " smart " qui pourrait bien faire des émules. Visite guidée...

A l'origine de la création de la société ProNewTech S.A., on trouve deux ingénieurs-conseils chevronnés, l'un diplômé de l'Université de Vienne (Autriche), Roland Streber et l'autre détenant un Master Telecom français, Bertrand Parisot. Les deux hommes se rencontrent au début des années 2000 et décident de s'associer dans une aventure entrepreneuriale. La société ProNewTech, qu'ils ont fondée en 2009, accompagne les entreprises et autres organisations dans leurs stratégies d'utilisation des nouvelles technologies. Leurs interventions concernent les réseaux IT au sens large avec des expertises touchant les data centres et la protection des données, la mobilité, la téléphonie, les centres d'appels, la sécurité (systèmes anti-intrusion, contrôle d'accès, vidéosurveillance...) mais aussi le câblage informatique ou encore la conception d'immeubles intelligents.

ProNewTech peut intervenir à tous les niveaux d'un projet, de l'audit de l'existant à l'architecture complète d'un réseau en passant par la rédaction des documents d'appel d'offres ou de cahiers des charges jusqu'au suivi d'implémentation de solutions. Sa vocation est d'analyser et d'étudier la solution optimale parmi toutes les offres proposées par les constructeurs, intégrateurs et prestataires de services. La société connait une croissance de son chiffre d'affaires de 20 à 30% chaque année et s'attend à une progression encore plus marquante en 2015.

L'équipe est hébergée dans l'immeuble SolarWind (Ecoparc Windhof), exemple de Smart Building unique au monde dans lequel tous les services supports (accueil/standard téléphonique, comptabilité/achats, services ICT, ...) sont partagés entre les différents locataires, rassemblés en GEIE (Groupement Européen d'Intérêt Economique). La société ProNewTech, enregistrée Organisme de Recherche Privé en 2014, peut justifier de toutes les certifications nécessaires dans son domaine.

Entretien avec Roland Streber, CEO de PronewTech

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement?

Actuellement, nous sommes actifs sur le campus Belval de l'Université du Luxembourg avec une mission concernant le câblage informatique, la sécurité et le contrôle d'accès de nombreux bâtiments. A l'heure actuelle, nos deux chantiers prioritaires sont la Maison de l'Innovation et la future bibliothèque(Maison du Livre).D'autres experts clôturent la mission du nouveau siège de KPMG et travaillent sur les deux bâtiments qui sont en construction au Kirchberg pour BGL BNP Paribas. Toujours au Kirchberg, nous planifions des infrastructures pour une nouvelle agence Raiffeisen. Citons encore la  Bank of Communications pour laquelle nous avons réalisé l'aménagement des locaux et du centre de calcul. Nous travaillons encore sur la mise en place d'un nouveau réseau téléphonique et d'un centre d'appels pour l'ACL. A l'international, nos experts freelances aident SES pour l'ingénierie d'un téléport au Moyen-Orient et nous démarrons un projet en Albanie.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Evidemment la création de la société ProNewTech et l'approche stratégique pour pérenniser son succès est un projet dont je suis fier. Mais il y a aussi la réalisation du premier concept Smart Building à Windhof, un projet qui a augmenté l'efficience énergétique du bâtiment de manière considérable et qui a eu une très grande visibilité à l'échelle nationale et internationale. Ceci nous a valu des propositions de collaborations de recherche avec plusieurs universités d'Europe et une université en Australie. Mais évidemment nous sommes fiers de tous les projets que nous réalisons pour nos clients étant donné que nous les réalisons avec notre propre approche, nos convictions et des valeurs telles que l'efficience énergétique, l'innovation et le travail collaboratif.

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d'activité?

L'évolution technologique est un défi énorme pour nos experts qui doivent se former en continu. Rechercher l'efficience technologique, environnementale et énergétique pour nos clients nécessite la veille de toute bonne pratique et un travail de conviction permanent. Les clients écoutent trop souvent les dires des grands fournisseurs en ignorant que des concepts alternatifs peuvent amener plus de bénéfices écologiques et économiques. Pour un petit bureau de consultants, il est par exemple très difficile de convaincre des promoteurs qu'un concept Smart Building apporte un gain d'efficience avec un RoI de 3 ans. La décision de positionner un cloud privatif au sein d'un immeuble leur fait peur car les promoteurs sont issus du domaine de la construction et non de l'IT. Le marché locatif des surfaces de bureau étant très tendu, il est plus facile pour eux d'éviter toute prise de risque en investissant sur des concepts classiques alors que l'intégration de notre concept peut augmenter l'efficience énergétique et les performances réseau pour les locataires. Contrairement à ce qui existe pour l'isolation des immeubles, il n'y a encore aucune règlementation contraignante en la matière. Cela fait que les promoteurs sont les seuls à décider s'ils veulent ou non adopter de tels concepts. Le Green IT et les concepts Smart Buildings ne sont donc pas souvent retenus, d'où le nombre très réduit de projets intégrant ces concepts qui permettent pourtant de réduire la facture énergétique de 30 à 40%.

Que pourrait faire la Chambre de Commerce pour votre secteur?

La Chambre de Commerce peut jouer un rôle important dans le développement des activités d'ingénierie à l'international. Faire connaître le savoir-faire des PME au-delà des frontières, en Afrique par exemple, mérite une approche stratégique. Les PME n'ont pas nécessairement la capacité financière ni le temps pour aller promouvoir leurs spécificités dans tous les pays. Or, des concepts comme les Smart Buildings attirent différents pays. La Chambre de Commerce, lors de sa participation aux missions économiques, peut trouver des contacts potentiels, les communiquer aux entreprises et diminuer ainsi leur frais de prospection. Le développement d'une stratégie commune avec des organismes tels que LuxDev (agence de coopération du Luxembourg ndlr) pourrait constituer une autre opportunité pour offrir des services de consultance à l'international. Les nombreux contacts de la Chambre de Commerce auprès des ambassades et représentations peuvent aider les petits bureaux luxembourgeois à mieux cerner les opportunités, en mettant en avant leurs atouts spécifiques et leurs concepts novateurs.

Texte : Catherine Moisy - Photos : Emmanuel Claude/Focalize

Dans un Smart Building les conditions sociales ne sont pas oubliées...

... l’environnement de travail est convivial et participe à la prise de conscience écologique

Deux exemples de l’esprit cradle to cradle : le mobilier de la terrasse est construit à base de palettes usagées...

... l’eau de pluie alimente les sanitaires

Avec beaucoup d’humour, le sticker appliqué sur le sol des ascenseurs rappelle les bienfaits des escaliers

Attached files