Follow us on

Présentation de l’étude « Future for Logistics »

13.11.2012 10:16

Journée Internationale de la Logistique 2012

De gauche à droite: Max Nilles, Alain Krecké, Pierre Gramegna, Etienne Schneider, Patrick Weiten, Johannes Weinand et Marc Lemmer

Luxembourg : une position stratégique et une interface internationale 

En date du 12 novembre 2012 et pour la première fois au Luxembourg, le Cluster for Logistics a organisé un événement majeur dans le cadre de la Journée Internationale de la Logistique - dont la véritable date est le 14 novembre - en présence du Ministre de l'Économie et du Commerce extérieur, M. Etienne Schneider et de M. Max Nilles, Attaché de Gouvernement 1er rang auprès du Ministère du Développement durable et des Infrastructures. Plus de 250 participants et membres du cluster ont pris part à l'événement qui s'est déroulé dans les locaux de la Chambre de Commerce. Avec plus de 750 entreprises actives dans le secteur de la logistique, quelque 13.000 emplois, le secteur de la logistique contribue à hauteur de 850 millions d'euros au PIB du Luxembourg et constitue l'un des principaux piliers de l'économie luxembourgeoise de demain.

Le mot d'ouverture a été prononcé par Pierre Gramegna, directeur général de la Chambre de Commerce et président du Cluster for Logistics qui a chaleureusement remercié le public d'être venu si nombreux. Il a rappelé la vocation du Cluster for Logistics de réunir les institutions et les entreprises du monde de la logistique et de l'industrie qui ont des intérêts communs afin de mieux connaître et répertorier les besoins et les préoccupations du secteur et promouvoir le Luxembourg comme plateforme logistique. Puis, M. Gramegna a introduit l'étude Future for Logistics, née de la volonté des membres du Cluster d'élaborer une stratégie nationale de développement pour le secteur de la logistique. La démarche a été adoptée par des représentants du CRP HT, de la Chambre de Commerce, de la clc, de Luxinnovation et du Cluster maritime luxembourgeois. Elle a pour objectif principal d'orienter le choix en faveur d'une gouvernance cohérente et pertinente du secteur de la logistique luxembourgeois, afin de répondre à des objectifs stratégiques de développement de la compétitivité et faciliter le champ d'actions des entreprises. Cette étude, à laquelle ont participé 27 entreprises du secteur et les industriels, vise notamment à optimiser le traitement des biens et services d'un point de vue temps et coût, analyse la manière de capter de nouveaux flux de marchandises en apportant une valeur ajoutée et en se positionnant sur des niches d'activité.

Lors de son discours, Etienne Schneider, ministre de l'Economie et du Commerce extérieur, a rappelé son soutien au secteur logistique qui constitue l'un des piliers de la politique économique du gouvernement. Dans ce contexte, il juge impératif de garder une approche proactive afin d'assurer une croissance économique durable. Il est confiant que les actions d'ores et déjà initiées renforceront le positionnement du Luxembourg comme plateforme logistique intercontinentale en Europe notamment dans le domaine de la logistique à haute valeur ajoutée. Ensuite, Etienne Schneider a mis en évidence l'importance de renforcer la visibilité du Luxembourg en tant que plateforme logistique à l'étranger. 

L'étude Future for Logistics a été présentée par Alain Krecké, Cluster Manager du Cluster for Logistics. Il a tout d'abord remercié les dirigeants des 27 entreprises qui ont participé à l'étude en prenant activement part aux différents groupes de travail. Seule cette démarche collective a permis de dresser un tableau complet des mesures à apporter pour faire du Luxembourg un hub logistique international. L'étude propose plus de 200 recommandations pour implémenter une vraie politique de développement de la logistique dans un monde économique globalisé, le but étant d'améliorer l'attractivité et la compétitivité du hub luxembourgeois. En partant du constat que les trafics nationaux et régionaux seront insuffisants pour générer une importante croissance de la logistique, l'étude s'est focalisée sur une analyse détaillée des flux de marchandises transitant par le Luxembourg sur les grands corridors de fret européen. Des marchés en plein essor et des produits en phase de croissance requérant des services logistiques à valeur ajoutée, tels que les marchés de masse comme les produits alimentaires ou les produits chimiques (non-dangereux) ou encore des marchés de niche comme la pharmaceutique, le textile et l'électronique, ont pu être déterminés. 

Dans un marché de plus en plus compétitif, des stratégies de développement des différentes plateformes logistiques luxembourgeoises ont été dressées. Pour toutes les plateformes, Mertert, Findel et  Bettembourg/Dudelange, des cibles de marchés et des recommandations opérationnelles ont été formulées permettant à terme aux opérateurs logistiques de bénéficier de conditions plus compétitives et de mieux pouvoir vendre des prestations logistiques au départ du Luxembourg. Le succès passera obligatoirement par une augmentation des volumes de fret, attirant ainsi de nouvelles sociétés logistiques au Luxembourg et dans leurs sillons, de nouveaux transporteurs opérant au départ du Luxembourg. Le parc logistique WSA sera au centre du concept de développement de l'eurohub luxembourgeois et permettra de développer des synergies entre les différents modes de transport et les différentes plateformes logistiques en offrant des services logistiques à valeur ajoutée. Actuellement, les marchandises ne font que transiter par le Luxembourg : le projet eurohub permettra de capter ces marchandises dans les dépôts à Bettembourg/Dudelange et d'apporter des services logistiques avant de les acheminer vers leur destination finale.

Toutefois, dans un climat de faible croissance économique, le Luxembourg devra améliorer sa compétitivité, afin d'offrir un cadre général favorable au développement logistique. Les mesures proposées touchent tous les modes de transport, toutes les plateformes logistiques, ainsi que toutes les activités logistiques. Toutes ces mesures visent à développer la croissance et l'emploi au Luxembourg. Des recommandations ont été formulées concernant des sujets tels que les infrastructures de transport, la politique de qualité et de sécurité, des processus automatisés de dédouanement, l'innovation et la recherche, la formation professionnelle et dans les écoles et la flexibilité du temps de travail. Le volet environnemental a également été mis en avant et des conseils relatifs à une meilleure gestion des ressources en énergie ont été formulés.

L'exposé s'est terminé par un appel aux autorités pour qu'elles mettent en place un dispositif commun permettant aux professionnels du secteur de transmettre aux différentes administrations leur savoir-faire et compétences, et ainsi prendre rapidement les mesures pour augmenter l'attractivité et la compétitivité du Luxembourg en tant hub logistique international.

La parole a ensuite été donnée à M. Johannes Weinand, directeur de l'office pour les statistiques et le développement urbain de la ville de Trèves, qui a présenté le projet " Trilux " (Trèves et Luxembourg), une région où une variété d'approches stratégiques pour le développement transfrontalier régional et urbain durable sont mises en œuvre à travers des projets spécifiques.

La présentation de M. Weinand a été suivie par celle de M. Patrick Weiten, président du conseil général de la Moselle. Le projet Europort Lorraine, qui s'inscrit dans le développement coordonné et complémentaire des plateformes multimodales sur la Moselle (à Frouard, Metz et Thionville-Illange-Uckange) a été présenté au public. Europort Lorraine s'est imposé comme "le" grand projet du Nord mosellan, compte tenu de son impact sur le développement industriel et la création d'emplois. Sa spécificité ? Adosser à l'aménagement d'un terminal conteneurs, un parc d'activités industrielles et logistiques qui devrait générer de l'ordre de 1.500 emplois directs. Compte tenu de l'envergure transfrontalière du projet et de l'intérêt marqué du Grand-Duché de Luxembourg pour le développement de la plateforme logistique et industrielle multimodale, Europort Lorraine constitue bien un enjeu partagé de développement, requérant le soutien affirmé de tous.

Max Nilles est ensuite intervenu et s'est dit en ligne avec les objectifs de l'étude Future for Logistics. Il a réaffirmé la volonté du gouvernement de soutenir activement le développement du Luxembourg comme hub logistique en mettant à disposition des infrastructures adaptées et sécurisées qui permettront aux opérateurs de se positionner sur le marché avec des services rapides et de qualité, notamment pour les produits pharmaceutiques et phytosanitaires susceptibles de créer des niches économiques. Il a également mentionné les avantages d'un renforcement de l'inter-modalité entre les différentes plateformes logistiques. De concert avec le Cluster, le ministère va étudier les voies pour intégrer au mieux le Luxembourg au programme Réseau transeuropéen de transport RTE-T (TEN-T) qui consiste en une centaine de projets définis comme des études ou des travaux, dont le but final est de renforcer la cohésion, l'interconnexion et l'interopérabilité du réseau transeuropéen de transport. 

Marc Lemmer, Directeur du CRP Henri Tudor, a prononcé le mot de la fin et a remercié tous les intervenants qui ont participé à l'étude. Il a rappelé l'importance de la recherche qui doit apporter son soutien au gouvernement, aux entreprises et au cluster et les guider dans leurs choix. Dans le monde logistique globalisé, les partenariats et la recherche de nouvelles technologies ont une grande valeur et il reste beaucoup de progrès à faire.

La séance académique s'est clôturée par un walking dinner au cours duquel les participants ont été invités à poursuivre leurs échanges dans une ambiance conviviale pour renforcer leur réseau de contacts et approfondir les sujets présentés. 

Toujours dans le cadre de la Journée Internationale de la Logistique, le Cluster for Logistics avait organisé dans la matinée une visite du cargocenter à laquelle quelque 220 élèves de terminale avaient pris part, en présence de représentants du Ministère de l'Economie et du commerce extérieur et du Ministère du Développement durable et des Infrastructures. Une présentation des métiers de la logistique et du secteur de la logistique au Luxembourg et des informations sur les emplois dans le secteur ont précédé la visite qui s'est soldée par un déjeuner offert par Cargolux et LuxairCargo. 

www.clusterforlogistics.lu