Folgen Sie uns auf

Nouveaux besoins, nouvelles formes d’enseignement en matière de formation professionnelle continue

30.04.2020 12:39

Se former pendant et après la crise

Même en temps de crise, les besoins en formation continue sont bien présents. Alors, comment faire en période de confinement et de clôture des centres de formation ? La House of Training a adapté et enrichi son offre de formation pour faire face aux nouvelles donnes imposées par la crise sanitaire.

Les formations présentielles, mettant physiquement en face-à-face des formateurs et des apprenants, sont et resteront privilégiées pour le transfert des connaissances puisqu’elles permettent un échange direct et spontané entre toutes les personnes présentes venant souvent d’horizons professionnels très divers. Face à la propagation du coronavirus et des mesures de précaution prescrites par le gouvernement luxembourgeois, cette forme d’enseignement est actuellement interdite et, même autorisée après le déconfinement, devra probablement s’adapter au nouveau contexte.

En attendant le retour en salle de classe, et pour réagir à des besoins identifiés parmi ses clients, la House of Training a développé une offre conséquente de formations à distance.Si ce développement a été accéléré par la situation sanitaire actuelle et ses contraintes, l’initiative s’inscrit néanmoins parfaitement dans la stratégie de développement de la House of Training qui, depuis quelques années déjà, propose des formations en blended learning, dans le but d’optimiser l’efficience et la qualité de son offre de formation. Des cours en e-learning permettant l’acquisition d’un savoir, sont ainsi complétés par des cours présentiels visant à transmettre le savoir-faire. Franchir le pas vers des formations entièrement à distance, soit vers des classes virtuelles, a donc été une suite logique, même s’il a fallu « mettre le turbo » pour réagir rapidement à la demande. En s’appuyant en partie sur les formations existantes, mais aussi par le développement de formations focalisées sur des nouveaux besoins pressants de formation (par exemple dans le contexte de l’organisation en situation de télétravail), une petite centaine de formations à distance ont ainsi vu le jour en l’espace de quelques semaines.

Adaptations nécessaires

Peut-on substituer les formations présentielles tel quel par des classes virtuelles ? La réponse est clairement non, il faut faire une sélection précise en fonction de la matière à enseigner, du public ciblé, du degré d’interaction nécessaire afin de bien véhiculer les messages, etc. Ensuite, il faut également faire les adaptations nécessaires en termes de durée, de méthodes pédagogiques et de segmentation des contenus, puisque l’enseignement à distance demande un grand effort de concentration à la fois de la part des formateurs et des apprenants.

Les premiers retours

Après quelques semaines de télétravail, un grand nombre d’entreprises ont mis en place les outils techniques qui permettent à leurs collaborateurs d’assurer la continuité des activités, de communiquer entre eux et donc aussi, d’être en mesure de suivre des formations à distance qui ne nécessitent qu’un équipement de base : ordinateur, caméra et micro. Au niveau pédagogique, des formations sont proposées aux formateurs afin de les familiariser avec les techniques de cette forme très particulière d’enseignement, dans l’optique de rendre les classes virtuelles interactives et de permettre un échange fructueux entre les participants.

Globalement, les retours des clients et des participants sont très positifs. Dans certains cas, les mesures de sécurité de certaines entreprises, notamment dans le secteur financier, exigent un travail de préparation informatique plus conséquent, dans d’autres cas, les formateurs ont plus de mal à briser la glace et à « faire parler » les apprenants derrière leurs écrans. Mais en règle générale, les apprenants découvrent cette nouvelle forme d’enseignement avec enthousiasme et motivation et s’adaptent rapidement aux nouvelles techniques de visioconférence. Les matières relevant de la bureautique qui se prêtent particulièrement à l’enseignement à distance sont particulièrement bien accueillies, de même que les nouveaux ateliers d’accompagnement sur le télétravail ou la gestion de projets ou d'équipes à distance.

Retour à la normale après le déconfinement ?

La crise changera durablement le monde du travail, et également celui de la formation professionnelle continue. Alors que les formations présentielles seront de nouveau autorisées dans les semaines à venir, elles se dérouleront avec toutes les mesures de précaution qui s’imposent, avec des nombres réduits de participants, des règles strictes en matière d’hygiène et de distanciation. Les nouvelles formations à distance sont donc certainement appelées à rester, également parce qu’elles ont fait leurs preuves et qu’elles présentent des avantages indéniables dans le monde du travail moderne : flexibilité, facilité d’accès, gain de temps, etc. Dans les semaines à venir, la House of Training se penchera ainsi sur tous les aspects techniques, pédagogiques et organisationnels qui permettront d’intégrer les formations à distance de manière durable dans son offre.

Plus d'informations: www.houseoftraining.lu 

Communiqué par la House of Training