Ihr Partner für den Erfolg
Folgen Sie uns auf

"Le Luxembourg offre les atouts requis pour permettre aux entreprises de développer et d'introduire avec succès sur le marché national et européen des solutions HealthTech innovantes."

19.09.2019 08:05

Ministère de l'Économie et Luxinnovation

Tom Baumert, directeur de House of Entrepreneurship ; Raymond Moh, CEO de Hanalytics ; Dr Jean-Baptiste Niedercorn, représentant du groupe des radiologues des Hôpitaux Robert Schuman ; Dr Claude Schummer, directeur général des Hôpitaux Robert Schuman ; Dr Damien Dietrich, directeur médical de la digitalisation des Hôpitaux Robert Schuman ; Étienne Schneider, Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie et ministre de la Santé, et Sasha Baillie, CEO de Luxinnovation, lors de la signature d'un partenariat dans le domaine de l'analyse d'images radiologiques basée sur l'intelligence artificielle


En date du 19 septembre 2019, le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie et ministre de la Santé, Étienne Schneider, a prononcé le discours d'ouverture à la conférence "Bringing innovation to the healthtech market | A cross sector approach" qui s'est tenue à l'European Convention Center à Luxembourg-Ville. Organisé par les clusters HealthTech, ICT and Materials & Manufacturing gérés par Luxinnovation en étroite collaboration avec le ministère de l’Économie, l'événement a réuni pour la première fois sous ce format plus de 200 experts et représentants de haut niveau du secteur des technologies de la santé, du secteur des technologies de l'information et de la communication ainsi que du secteur des matériaux de pointe et de la manufacture.

D'une part, au travers de projets d'entreprises luxembourgeoises, la conférence a montré comment les innovations – en particulier liées aux domaines de la digitalisation, des matériaux et des procédés de fabrication – peuvent être intégrées dans des technologies médicales. D'autre part, les échanges ont permis de mettre en lumière le parcours et les obstacles rencontrés par ces entrepreneurs qui ont décidé d'évoluer dans ces secteurs médicaux, notamment en détaillant les étapes de mise sur le marché de ces technologies médicales.

 "Le Luxembourg abrite un secteur des technologies de la santé jeune et dynamique, avec des activités de santé numérique, des infrastructures informatiques solides et des capacités de production avancées", a expliqué Étienne Schneider lors de son intervention. "Accordant une attention particulière à l'aspect réglementaire des innovations dans le domaine de la santé, le Luxembourg offre les atouts requis pour permettre aux entreprises de développer et d'introduire avec succès sur le marché national et européen des solutions HealthTech innovantes qui façonneront l'avenir de la santé en Europe."

 Le programme de présentations et de tables rondes a été complété par des sessions B2B ayant permis de mettre en relation les professionnels des secteurs ICT et Materials/Manufacturing intéressés, avec ceux du secteur des technologies de la santé désireux de trouver de nouvelles technologies et de nouveaux produits. «Je suis heureux de constater que les acteurs traditionnels luxembourgeois du secteur des matériaux tels que Dupont, Molecular Plasma Group, Anisoprint, eXStream et Ceratizit explorent déjà les opportunités du marché de la santé», s'est réjoui le Vice-Premier ministre, ministre de l'Économie et ministre de la Santé.

 Lors de la conférence, un protocole d'accord a été signé entre l'entreprise Hanalytics, les Hôpitaux Robert Schuman et les radiologues de l'établissement représentés par le Dr Jean-Baptiste Niedercorn. Le protocole d'accord porte sur un projet qui montre concrètement comment le secteur des technologies de la santé exploite au mieux les atouts nationaux en matière des TIC et de l'intelligence artificielle pour se développer. Implantée à la House of Biohealth à Esch-sur-Alzette, Hanalytics a développé une solution d'analyse d'images radiologiques basée sur l'intelligence artificielle appelée BioMind. La collaboration entre l'entreprise, les Hôpitaux Robert Schuman et les radiologues vise à évaluer l'aptitude de cet outil à l'usage quotidien et à assurer son amélioration continue.

 

Communiqué par le ministère de l'Économie et Luxinnovation