Folgen Sie uns auf

Contrat rempli pour le Luxembourg à VivaTechnology

21.05.2019 15:30

Affaires Internationales

©Cyril Bailleul

Avec un pavillon national de 40 m2, le Luxembourg a su attirer de nombreux entrepreneurs intéressés par l’écosystème d’innovation du pays lors du salon VivaTechnology, qui s’est tenu à Paris du 16 au 18 mai. Les huit start-up luxembourgeoises exposantes ont par ailleurs reçu de très belles visites

En seulement quatre éditions, VivaTechnology a su s’imposer comme l’un des rendez-vous technologiques mondiaux les plus en vue. Et il n’y a aucun doute que cette nouvelle édition 2019 était « the place to be » pour tous ceux qui s’intéressent à l’innovation.

Jack Ma (Alibaba), Ginni Rometty (IBM), Jimmy Wales (Wikipedia) et même le plus célèbre des joueurs d’échecs, Garry Kasparov, sont intervenus – parmi bien d’autres – lors des nombreuses conférences organisées autour de l’événement. Les chefs d’État français, Emmanuel Macron, et canadien, Justin Trudeau, ont également pris activement part à l’événement en prononçant un discours lors de son ouverture.

Au total, plus de 124.000 visiteurs, 3.300 investisseurs et quelque 13.000 start-up ont fait le déplacement. Un événement que le Luxembourg, qui se trouve à seulement 2h de train de Paris, ne pouvait manquer. Déjà présent l’année dernière, l’écosystème local, représenté par Luxinnovation, la Chambre de commerce, la House of Startups et le ministère de l’Économie, disposait cette année d’un stand de 40 m2.

Un nouveau visage pour l’écosystème
Entouré des stands de la Wallonie, de l’Arménie et de Taïwan, le Luxembourg a attiré de nombreux entrepreneurs. Beaucoup sont venus avec des questions précises concernant, par exemple, l’accès au programme Fit 4 Start pour donner un premier coup d’accélérateur à leur start-up, ou bien pour en savoir plus sur les avantages du Grand-Duché pour internationaliser leur business.

Cette présence a d’ailleurs été l’occasion de tester le nouveau visage donné à l’écosystème à travers le site startupluxembourg.lu. Une vaste campagne de communication basée sur les vidéos témoignages de quatre entrepreneurs avaient été lancée en amont de l’événement et a montré de très bons résultats.

«Les personnes qui sont venues nous voir ne sont pas tombées sur nous par hasard. Elles avaient déjà entendu parler du Luxembourg et voulaient en savoir plus», explique Stéphanie Silvestri, Advisor - Start-up Acceleration chez Luxinnovation. «Les contacts que nous avons eus ont été de très bonne qualité et cela montre que la réputation de notre écosystème start-up dépasse les frontières.»

Un constat partagé par la Chambre de Commerce: «Notre participation à VivaTech avec un pavillon national s’est à nouveau révélée être un succès à la vue des contacts noués et de la satisfaction des start-up et autres luxembourgeois emmenés. C’est important pour le Grand-Duché d’être présent lors de ce salon qui est devenu incontournable en à peine 4 ans», indique Jeannot Erpelding, Directeur des Affaires Internationales à la Chambre de Commerce.

Huit start-up satisfaites
La grande nouveauté de cette année a été la présence de huit start-up luxembourgeoises, qui ont chacune bénéficié d’un totem à leur couleur. Une aubaine pour BIM-Y, Clickbye, CoinPlus, Keexle, Moovee, MySardines, Startalers et Zero.1, qui ont reçu de très belles visites, dont certaines pourraient déboucher sur des contrats.

«Nous sommes vraiment très contents de notre présence, car nous avons rencontré plusieurs très grandes entreprises», confirme Thouraya Meftah, la CEO et cofondatrice de BIM-Y. «Et contrairement à d’autres salons, ce sont les décideurs qui se sont déplacés et avec qui nous avons pu directement parler.»

Réseautage et visites guidées
Autre nouveauté cette année: une réception de réseautage a été organisée avec l’écosystème belge, pour favoriser les échanges et la rencontre entre start-up prometteuses et acteurs institutionnels respectifs, dans le magnifique cadre de la représentation de Wallonie-Bruxelles à Paris. Cette réception, rehaussée par la présence de SE Martine Schommer, Ambassadrice du Luxembourg à Paris a permis de souligner la bonne entente entre les deux pays, qui coopèrent étroitement à de nombreux niveaux et ont longtemps partagé une histoire commune.

Pour les visiteurs luxembourgeois de ce salon, deux visites guidées sur les thèmes de la cybersécurité, l’intelligence artificielle et la sécurité ont également été organisées en partenariat avec Wavestone. Ces parcours préparés sur-mesure ont permis de découvrir 20 start-up considérées comme très prometteuses, car sélectionnées pour exposer au sein des «Innovation labs» de grands groupes internationaux.

©Cyril Bailleul

©Cyril Bailleul