Suivez-nous sur

L’hôtellerie est très préoccupée de la situation sanitaire

15.07.2020 10:20

L’Horesca s’inquiète et lance un cri d’alarme !

La hausse du nombre de cas positifs au Covid-19 nuit gravement à l'image de marque de notre pays. Les répercussions à l'étranger sont catastrophiques et de nombreux clients annulent leurs réservations dans les hôtels du Luxembourg ce qui met en péril le secteur touristique de notre pays.

Les chiffres des nouvelles infections sont alarmants. Et l'HORESCA demande encore une fois à aux entreprises du secteur de respecter scrupuleusement toutes les consignes sanitaires nécessaires afin de réduire au maximum le risque de contamination. Nous demandons aussi à tous les citoyens de respecter les gestes barrières, car sans leur aide nous ne pourrons pas combattre cette pandémie. Il en va de la santé de tous. Rappelons que des contrôles avec des sanctions élevées en cas de non-respect des obligations vont être à l'ordre du jour avec la nouvelle loi Covid-19. Aussi bien pour l'entreprise qui court le danger d'une amende élevée que pour le consommateur.

Les chiffres publiés, concernant le Covid-sars-2, par le ministère de la santé pénalisent gravement le secteur Horeca du Luxembourg. En effet les annulations de séjours s'accentuent et le secteur ne s'en remettra pas de sitôt. Nous regrettons que peu de précisions claires aient été données à ce jour concernant les lieux d'infections. En outre lors de la conférence de presse, Madame la Ministre de la Santé, ne niait pas la possibilité d'un deuxième confinement (Lockdown).

Si tel était le cas, notre secteur ne s'en remettrait pas avec comme conséquences économiques des licenciements inévitables même avec les aides étatiques. Les premières fermetures d'entreprises ont d'ailleurs déjà eu lieu.

Nous demandons au Gouvernement de communiquer les chiffres dans un esprit positif car si un grand nombre de personnes infectées sont détectées, il est d'un autre côté clair que le risque de s'infecter diminue si on respecte les gestes barrières.

Afin de soutenir nos entreprises, nous demandons aussi à la population qui réserve une nuitée dans un hôtel avec le bon de 50 euros de le faire directement auprès de l'établissement en évitant de passer par une plate-forme en ligne comme booking.com, qui rappelons le prélève une commission élevée auprès de nos entreprises déjà très fragilisées.

Plus d'infos sur www.horesca.lu