Votre partenaire pour la réussite

« Une Belle au Bois Dormant »

15.12.2016 08:29

Lux Airport

Alexander Flassak, directeur Finance & Real Estate Development Lux Airport ; Malik Zeniti, cluster manager Cluster for Logistics Luxembourg ; Johan Vanneste, CEO Lux Airport ; Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce et David Konsbruck, directeur administratif et Ressources Humaines, Luxairport

Imaginé en 1930 par une poignée de passionnés pionniers de l'aviation, l'aéroport de Luxembourg est officiellement inauguré après la Deuxième Guerre mondiale, en 1946. Il est aujourd'hui la seule porte d'entrée aéroportuaire du pays et va connaître, dans les années à venir, une série impressionnante de développements.

Au début du XXe siècle, une poignée de pionniers luxembourgeois de l'aviation choisit le site de Findel pour y pratiquer sa passion et y implanter un aéroport. La Deuxième Guerre mondiale retarde ce projet, et ce n'est finalement qu'en 1945 que l'aéroport de Findel démarre ses activités. Avec une piste de gazon et un petit bâtiment de bois, l'aéroport accueille déjà plus de mille avions en 1946. La croissance du trafic mène à la construction de deux pistes au début des années 1950. En 1954, la piste principale est balisée et agrandie, permettant au Grand-Duché d'avoir un aéroport international autorisant les vols de nuit. L'aéroport connaît un beau développement notamment grâce à la compagnie luxembourgeoise Luxembourg airlines, qui prend le nom de Luxair en 1962. La compagnie des vols de fret Cargolux naît quant à elle en 1970. Une nouvelle aérogare moderne est construite en 1975 et en 1976 le nouveau centre de fret est inauguré. En octobre 1984, l'extension de la piste principale à 4000 mètres est opérationnelle. Dans les années 1990, une nouvelle tour de contrôle, centralisant les services du contrôle aérien et radiotechnique est mise en service et, en 2001, la Société de l'Aéroport de Luxembourg SA adopte le nom de Lux-Airport. La première pierre du nouveau terminal est posée le 17 décembre 2003. Moins de 5 années ont été nécessaires à la réalisation de cet ouvrage d'art. Le 21 mai 2008, le Terminal A est ouvert, offrant aux passagers des équipements technologiques dernier cri en termes de qualité, de sécurité et de sûreté, de développement durable et d'accueil. Il accueille aujourd'hui jusqu'à 3 millions de passagers et a connu plusieurs phases de mutation, notamment l'ouverture de nouvelles lignes, l'ouverture de nouveaux magasins, bars et restaurants dans le terminal, l'installation de bornes d'enregistrements en libre-service ... Autant de développements qui vont se poursuivre dans les années à venir afin de s'adapter au mieux à la croissance du nombre de passagers et du fret aérien. Passage en revue avec Johan Vanneste, CEO de Lux-Airport.

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

Il y en a beaucoup. L'aéroport qui est le seul du pays, ce qui nous différencie de nombreux de nos voisins, a un énorme potentiel, c'est une belle au bois dormant qui ne demande qu'à se réveiller. Parmi les plus significatifs, il y a la connexion au terminal B par une passerelle qui devrait être opérationnelle avant l'été 2017. Les travaux sont importants et ils impliquent l'enlèvement des fondations de l'ancien terminal qui a été détruit pour créer deux espaces de stationnement supplémentaires pour les avions. Ces travaux vont apporter un réel confort supplémentaire aux passagers et devraient être achevés au mois de mai 2017. Un autre projet d'envergure est la rénovation de la piste. C'est un énorme investissement tant en termes financiers que matériels. Les travaux vont se dérouler sur les années 2018 et 2019 pendant la nuit et par tranche, durant la semaine. La piste sera fermée chaque soir à 23h et devra être opérationnelle à 6h du matin le lendemain. Cette réfection permettra, en outre, de dévier le trajet Taxiway pour qu'il soit droit et non plus sinueux comme à l'heure actuelle et à la piste de l'aéroport d'être opérationnelle pour les trente prochaines années. La construction d'un nouveau dépôt de carburant pour les avions est également prévue, avec la réalisation d'une extension du parking pour avions cargo et le déménagement du siège de Cargolux et enfin, la certification de l'aéroport suivant la nouvelle réglementation européenne que nous devons implémenter pour la fin 2017 est également un projet herculéen que nous menons avec nos partenaires ANA, l'Administrations des Ponts et Chaussées, Luxair, Cargolux et autres.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Du succés de cet aéroport qui connaît une belle croissance depuis quelques années, trois fois supérieure à la moyenne européenne. Succès qui ne serait pas possible sans l'investissement et le travail dynamique de tout le personnel actif sur le site de l'aéroport. Nous sommes une toute petite équipe, 225 personnes en tout dont la plupart sont des agents de sécurité. L'aéroport est un pilier de l'économie du pays, selon une étude que nous avons commanditée nous savons que 24 170 emplois sont liés aux activités de l'aéroport soit 1,370 millions d'euros en salaires ou 5% du PIB. C'est énorme !

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d'activité ?

Nous avons connu une croissance de 12% cette année, ce qui induit que nous allons dépasser prochainement la barre des 3 millions, voire 4 millions de passagers dans les années à venir. Cela suppose de pouvoir suivre ce développement en termes d'infrastructures. Ainsi, notre ambition est de créer de nouveaux aménagements inspirés d'autres aéroports pour réaliser une porte d'entrée remarquable dans le pays. Cela implique l'aménagement des terrains situés autour de l'aéroport pour créer une " Airport city ". Ce projet comptera notamment un hôtel de haut standing de 200 chambres avec un bar panoramique, la création d'espaces de bureaux, d'un business center et data centers, de parkings sur plusieurs niveaux (dont un destiné aux véhicules XXL), la création d'espaces verts et de surfaces commerciales souterraines, le tout relié à la ville par le tram, représentant plus de 50 000 m2 de surface de bureaux supplémentaires et plus de 4000 places de parking.

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d'activité, quelle serait-elle ? Que pourrait faire la Chambre de Commerce en ce sens ?

Ce ne serait pas tant un changement, mais un développement. La Chambre de Commerce pourrait nous apporter un soutien promotionnel et renforcer encore sa relation avec l'aéroport en proposant de l'associer à ses conférences ou missions afin de promouvoir les destinations qu'il dessert.

En bref :

1946 : Construction du premier terminal à Luxembourg
2008: Ouverture du terminal aviation générale et du terminal A passagers. Il compte 5000 m² de façade vitrée, 3 500 tonnes d'armature en acier, 50 000 m3 de béton et 1 100 tonnes de charpente métallique
2015 : Plus de 750 000 tonnes de fret en transit
70 destinations en vols directs
15 compagnies aériennes régulières passagers
7400 places de parking dont 4000 souterraines
Près de 3 millions de passagers par an

Texte: Corinne Briault -  Photos: Pierre Guersing

Le projet « Airport city » doit comptera notamment un hôtel de haut standing de 200 chambres avec un bar panoramique, la création d’espaces de bureaux, d’un business center et data centers, de parkings sur plusieurs niveaux, représentant plus de 50 000 m2 de surface de bureaux supplémentaires et plus de 4000 places de parking

Lux-Airport est en continuelle mutation pour améliorer le confort de ses utilisateurs ...

... grâce notamment à des aménagements technologiques, de nouvelles infrastructures, un mobilier contemporain et un système de gestion des bagages moderne

L’aéroport est un pilier de l’économie du pays, selon une étude 24 170 emplois sont liés aux activités de l’aéroport soit 1,370 millions d’euros en salaires ou 5% du PIB

Il accueille aujourd’hui jusqu’à 3 millions de passagers

Imaginé en 1930 par une poignée de passionnés pionniers de l’aviation, l’aéroport de Luxembourg est officiellement inauguré après la Deuxième Guerre mondiale, en 1946