Votre partenaire pour la réussite

Entertain. Inform. Engage

28.06.2017 08:30

RTL Group

Patrick Ernzer, directeur communication et médias et Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce; Jean-Louis Schiltz, président du conseil d’administration de CLT-UFA; Michel Wurth, président de la Chambre de Commerce; Elmar Heggen, CFO de RTL Group; Christophe Goossens, CEO de RTL Luxembourg, l’entité luxembourgeoise de RTL Group

Aves ses 59 chaînes de télévision, 31 stations de radio et ses nombreuses sociétés de contenu et vidéo numériques, RTL Group est aujourd'hui un des géants mondiaux de l'audiovisuel. Loin de se reposer sur ses lauriers, le groupe continue son développement.

Les débuts de RTL Group remontent au début des années 1920. François Anen, qui tient à l'époque, avec ses frères Marcel et Aloyse, un commerce de matériel photographique et de postes de téléphonie sans fil (TSF) à Luxembourg-Ville, se lance dans la construction d’appareils de réception TSF. En 1923, François et Marcel installent leur propre émetteur de TSF dans le grenier de leur magasin et commencent au cours de l’année 1924 à diffuser des émissions parlées, ainsi que des programmes de musique et de théâtre. La première radio luxembourgeoise est née.

Le 30 mai 1931, des actionnaires majoritairement français et belges constituent la Compagnie Luxembourgeoise de Radiodiffusion (CLR), et créent la station internationale Radio Luxembourg. Le 15 mars 1933 débutent les premières émissions régulières sur ondes longues (1191 m) grâce au plus puissant émetteur d’Europe occidentale (150kW) installé sur le plateau de Junglinster. Grâce à ses programmes multilingues, Radio Luxembourg part à la conquête d’un auditoire international. Ce succès va grandissant après-guerre : en France, la station devient RTL en 1966, au Royaume-Uni elle agrémente ses programmes de musique rock et pop sur ondes moyennes (208 m) et en Allemagne, elle lance Radio Luxemburg en juillet 1957. Fin 1959, un émetteur FM est mis en service sur 92,5 Mhz, qui se consacre aux programmes luxembourgeois.     

En 1954, la CLR change de dénomination, devient la CLT (Compagnie Luxembourgeoise de Télédiffusion) et inaugure le 14 mai 1955 un nouvel émetteur TV à Dudelange. Diffusée dans un rayon d’environ 150 km autour de Luxembourg, la chaîne francophone Télé Luxembourg mise sur la proximité avec le téléspectateur. Hei Elei Kuck Elei, première émission hebdomadaire en langue luxembourgeoise apparaît en 1969. Dès octobre 1991, un programme quotidien RTL Hei Elei est proposé aux téléspectateurs en début de soirée. Le 25 septembre 1995, il est remplacé par le programme quotidien Eng Stonn fir Lëtzebuerg.

1997 est marquée par la création de CLT-UFA : Bertelsmann, actionnaire d’UFA, et Audiofina, actionnaire de CLT, fusionnent leurs activités TV, radio et production, renforçant considérablement la position de l’entreprise en Allemagne. Afin de remplir les grilles horaires de ses nombreuses chaînes TV avec des émissions de divertissement, l’entreprise cherche à s’associer à un producteur européen aux reins solides. En 2000, la fusion de CLT-UFA et de Pearson Television, société de production de contenus basée à Londres, donne naissance au plus grand diffuseur et fournisseur de contenus intégré européen: RTL Group.

Entretien avec Christophe Goossens, CEO de RTL Luxembourg, l’entité luxembourgeoise de RTL Group.

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

RTL Luxembourg a récemment finalisé le déménagement de ses équipes radio, TV et digitales dans le nouveau bâtiment RTL City, doté d’une infrastructure technologique de pointe. Il s’agit d’un nouvel outil de travail que nos techniciens, présentateurs et journalistes ont dû apprendre à maîtriser et à exploiter. Maintenant, nous disposons aussi d’une salle de rédaction commune et d’une nouvelle organisation interne où s’effacent en partie les piliers verticaux faisant la distinction entre radio, TV et nouveaux médias. Ceci entraîne une intensification du travail d’équipe. Nous assistons actuellement à une phase de peaufinage où nous nous efforçons d’exploiter au mieux les potentialités offertes par notre nouvelle structure et nouvel environnement de travail.

Parallèlement, nous élaborons des concepts et des contenus novateurs destinés à un public plus jeune, les fameux « millenials », notamment par le biais de plateformes vidéo numériques à l’instar du site Flake.lu. En juin, nous allons lancer un tout nouveau produit numérique nommé RTL You consacré à l’univers des vloggeurs qui nous permettra de tester toute une série de nouveaux contenus et produits. Nous préparons aussi déjà la rentrée de septembre en réfléchissant à la nouvelle grille de programmes radio et TV.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Le déménagement réussi vers nos nouveaux locaux, qui marque l’ouverture d’une nouvelle étape dans notre développement, compte indéniablement parmi les points de satisfaction récents. Ce qui nous procure aussi une certaine fierté est le fait que nous continuons, jour après jour, à proposer des contenus de qualité et que nous réussissons à attirer une audience considérable nous permettant de défendre une position de leader dans un paysage audiovisuel luxembourgeois marqué, malgré ce qu’affirment d’aucuns, par une forte concurrence, les résidents grand-ducaux ayant l’embarras du choix en termes de chaînes TV et radios étrangères. L’attrait grandissant du site RTL.lu qui peut se prévaloir de 224.110 utilisateurs par semaine et qui est le média luxembourgeois leader sur internet ainsi que le troisième média le plus consommé du pays (couverture hebdomadaire population 15+), constitue également une énorme source de satisfaction.

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d’activité ?

L’univers des médias audiovisuels se trouve confronté aux défis liés à une numérisation accentuée. De plus, les marchés sur lesquels nous opérons se fragmentent de plus en plus. Il faut pouvoir s’adapter, se diversifier afin de réussir à toucher une audience plus variée et ce de manière beaucoup plus ciblée. Le flux et la rapidité des informations, la fiabilité de celles-ci, l’émergence d’acteurs d’envergure comme Facebook qui ne sont pas soumis aux mêmes règles que les médias dits traditionnels, voilà quelques-uns des challenges auxquels nous devons également faire face.

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d’activité, quelle serait-elle ? Que pourrait faire la Chambre de Commerce en ce sens ?

Dans un environnement globalisé marqué par l’émergence de nouveaux acteurs d’envergure, l’Union européenne devrait contribuer à façonner un environnement qui permette aux acteurs audiovisuels européens de continuer à proposer des services de qualité et ainsi pouvoir rivaliser avec tous les autres acteurs audiovisuels sur un pied d’égalité.


En bref
RTL Group détient aujourd’hui des participations dans 59 chaînes TV, 31 stations de radio, menant des activités de production de contenus dans le monde entier ainsi que dans plusieurs sociétés de l’industrie de la vidéo numérique en forte croissance. Le groupe est leader dans la diffusion, le contenu et le numérique, et est actuellement leader européen dans le secteur de la vidéo en ligne. RTL Group détient également une participation majoritaire dans la plateforme de publicité vidéo programmatique SpotX.
RTL Group emploie 10 699 personnes dans le monde (chiffres au 31 décembre 2016). 688 personnes sont employées sur le site du Kirchberg dont 239 pour le compte de RTL Luxembourg. Le chiffre d’affaires annuel de RTL Group pour 2016 s’élevait à 6.237 millions d’euros.

 

Texte:  Merkur/RTL Group - Photos : Pierre Guersing

Les nouveaux studios de RTL Télé Letzebuerg

Les nouveaux studios de RTL Télé Letzebuerg

L’immeuble RTL City au Kirchberg abrite des infrastructures TV over IP uniques au monde

Le dernier étage de RTL City offre une vue imprenable qui s'étend bien au-delà du quartier Kirchberg

Le bâtiment abritant le siège de RTL Group se distingue par un mariage réussi d'acier, de béton et de verre