Votre partenaire pour la réussite

Succès au rendez-vous pour la première mission économique luxembourgeoise en Côte d'Ivoire et au Ghana

12.10.2018 07:45

Affaires Internationales

Forum Économique Côte d’Ivoire – Luxembourg à Abidjan lundi 1er octobre 2018. Au milieu du premier rang, S.E. M. Jean-Vincent Zinsou, Ambassadeur de Côte d’Ivoire près le Royaume de Belgique, le Grand-Duché de Luxembourg et l’Union Européenne, et à sa gauche, Mme Carole Versteeg, Directrice de l’Attraction des Investissements du CEPICI, Dr. Parfait Kouassi, 1er vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire, et Jeannot Erpelding, Directeur Affaires Internationales, Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg.

Du 30 septembre au 4 octobre 2018, une délégation de 36 entrepreneurs luxembourgeois s'est rendue en République de Côte d’Ivoire et en République du Ghana menée par la Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg, en collaboration avec le ministère des Finances et le ministère de l’Économie du Grand-Duché de Luxembourg, l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles, l’ambassade du Ghana à Bruxelles, l’ambassade de Belgique à Abidjan, l’AWEX Abidjan et le Consul Honoraire belge à Accra.

Cette mission économique avait deux objectifs majeurs : le premier était de promouvoir et de renforcer les relations bilatérales en se concentrant sur trois secteurs en pleine expansion dans ces deux pays et dans lesquels le secteur privé luxembourgeois excelle : les TIC, les infrastructures et l’éco-innovation. Le second objectif majeur était que les entreprises participantes puissent profiter de cette occasion pour générer, déceler ou concrétiser des projets de partenariats ou d’investissements en Côte d’Ivoire et au Ghana.

Ainsi, la délégation était notamment composée de 36 représentants d’entreprises luxembourgeoises des secteurs TIC, génie civil, construction, éco-innovation, architecture, ou encore FinTech, conseil, etc. Dans son rôle de promoteur des relations entre le Luxembourg et le continent africain, l’association LuxAfrica Investments Association était également du voyage.

SYMBIOSE ENTRE ACTEURS ÉCONOMIQUES IVOIRIENS ET LUXEMBOURGEOIS
Il est important de relever le précieux soutien du réseau local de la Chambre de Commerce dans les préparatifs de cette mission économique.

Côté ivoirien, la mission a été soutenue par l’ambassadeur du Royaume de Belgique en Côte d’Ivoire, S.E. M. Hugues Chantry ainsi que par la représentation de l’AWEX à Abidjan en la personne de M. Guillaume de Bassompierre, Conseiller Économique et Commercial, et son équipe. Relevons également l’implication de M. Maximilien Lemaire et de M. Karim Rajan de la Chambre de Commerce Belge en Côte d’Ivoire. Le soutien proactif de ces partenaires, avant et pendant la mission économique, a permis aux entreprises luxembourgeoises participantes de bénéficier d’un programme riche en évènements et d’effectuer de nombreuses rencontres sur place.

Ces rencontres ont débuté dès le lundi 1er octobre au matin avec la tenue du Forum économique Côte d’Ivoire – Luxembourg. Ce premier forum bilatéral entre les deux pays s’est déroulé dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI CI), chambre sœur de la Chambre de Commerce du Luxembourg via ses liens à travers la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones (CPCCAF). Plus de 120 participants ivoiriens et luxembourgeois ont assisté à ce forum, dont l’ambition était de faire un point sur la relation économique bilatérale, présenter les économies ivoiriennes et luxembourgeoises, découvrir les opportunités de collaboration dans les secteurs TIC et éco-innovation, et recueillir les témoignages d’entreprises luxembourgeoises présentes en Côte d’Ivoire.

Ainsi se sont relayés au micro notamment Dr. Parfait Kouassi, 1er vice-Président de la CCI CI, M. Jeannot Erpelding, Directeur Affaires Internationales, Chambre de Commerce du Luxembourg. En fin de forum, M. Thierry Moreau, Directeur de Projet International, SGI Ingénierie, et Mme Marie-France Mathes, Associée-Fondateur, Macon P.E. ont présenté leurs activités en Côte d’Ivoire.

Puisque le but de ce rassemblement était de permettre des échanges entre les nombreux acteurs économiques ivoiriens et luxembourgeois présents à l’évènement, la Chambre de Commerce du Luxembourg a ensuite convié l’ensemble des invités à un déjeuner de networking, afin d’offrir un cadre adapté aux échanges.

Durant les préparatifs de la mission, la Chambre de Commerce du Luxembourg a collaboré de très près avec son partenaire principal, M. Guillaume de Bassompierre, Conseiller Économique et Commercial AWEX basé à Abidjan, afin de préparer un agenda de rencontres B2B sur mesure pour les entreprises luxembourgeoises participantes. Le travail effectué a permis d’organiser près de 70 rencontres Business2Business et Business2Government. Ces rencontres, pour la plupart, ont eu lieu dans l’après-midi du lundi 1er octobre, entre le Forum Économique et la réception officielle à la résidence de S.E. M. Hugues Chantry.

L’ambassadeur de Belgique en Côte d’Ivoire a fait honneur à la délégation luxembourgeoise en organisant une réception officielle dans sa résidence à l’occasion de cette première mission économique en Côte d’Ivoire. Cette soirée prestigieuse a permis aux participants luxembourgeois, belges et ivoiriens présents d’échanger dans un cadre intime et très accueillant. Lors de cet évènement, la Chambre de Commerce belge en Côte d’Ivoire a annoncé que la Chambre allait officiellement devenir une Chambre belgo-luxembourgeoise en Côte d’Ivoire d’ici début 2019. La Chambre de Commerce du Luxembourg soutient cette initiative qui permet aux entreprises luxembourgeoises présentes ou actives sur le marché ivoirien de bénéficier d’un réseau local incontournable.

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT (B.A.D.) ET PORT D’ABIDJAN
M. Georges Heinen a joué un rôle clé dans le succès de cette mission économique et ceci a été ressenti à plusieurs niveaux. Dans son rôle de représentant de la B.A.D. au G-D de Luxembourg, il a facilité l’organisation d’un séminaire au siège de la Banque, où la délégation a eu l’honneur d’être reçue par de nombreux décideurs parmi lesquels : Mme Catherine Cudré-Mauroux, Directeur-Exécutif de la B.A.D., représentante du Luxembourg, de l’Allemagne, du Portugal et de la Suisse, M. Charles Boamah, Senior Vice-President, M. Abdu Mukhtar, Directeur, Développement Industriel et Commercial, ou encore M. Stefan Nalletamby, Directeur, Développement du Secteur Financier.

La délégation a pu obtenir des informations claires sur le rôle des entreprises dans l’industrialisation, le développement des infrastructures et la croissance du continent africain. L’accent a été mis sur la nécessité d’un secteur financier solide pour permettre à l’Afrique de continuer de se développer à travers le secteur privé. Enfin, la direction a présenté les opportunités d’investissements pour les entreprises luxembourgeoises via la B.A.D., et les multiples  interventions et opérations de la Banque jusqu’à l’horizon 2022, en phase avec ses Cinq grandes priorités : « Éclaire l’Afrique, Nourrir l’Afrique, Industrialiser l’Afrique, Intégrer l’Afrique, Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique ».

Parmi les divers échanges durant et après ce séminaire, M. Tun van Rijswijck et M. Frederic Fievez de l’entreprise luxembourgeoise Broadcasting Center Europe (BCE), membre du groupe RTL, ont pu initier avec Mme Cudré-Mauroux un projet de traitement d’archives audiovisuelles au Cameroun en collaboration avec l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse).

L’entreprise LuxMobility a également obtenu des entretiens individuels avec des experts de haut niveau dans le domaine de la sécurité routière à la B.A.D. Ceci leur a permis de présenter leurs services de sécurité routière en Afrique, l’un des secteurs de financement importants de la Banque.

Dans l’après-midi de cette seconde journée à Abidjan, une partie de la délégation a été reçue par les autorités du Port Autonome d’Abidjan. Les ports ivoiriens occupent une place de 1er plan en Afrique : Abidjan est le 2ème port du continent après le port de Durban. 95% des échanges extérieurs de la Côte d’Ivoire passent par la voie maritime dont 91% par le port d’Abidjan, ce qui représente près de 70% du PIB et 85% des recettes douanières. Les autorités ont présenté l’important plan d’investissement prévoyant la construction d’entrepôts frigorifiques pour la pêche, la mise en service d’un système de tracking, d’une unité de soutage pour l’approvisionnement des navires, la construction d’un centre de stockage et de dépotage, le traitement des déchets liquides, l’acquisition d’une drague, l’installation du système de vidéosurveillance, la modernisation des accès au port,  ou encore l’acquisition de matériels navals pour la surveillance du plan d’eau.

QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS CONCRETS
Comme précisé en introduction, l’un des objectifs majeurs était de générer des résultats concrets pour les entreprises luxembourgeoises au cours de la mission. Voici, concernant la Côte d’Ivoire, quelques exemples répondant à cet objectif :

L’entreprise Suricate Solutions, spécialiste luxembourgeois de la cybersécurité, de nouer des contacts au plus haut niveau de la B.A.D. qui vont leur permettre d’étudier dans quelles conditions la Banque pourrait soutenir leur projet de Centre Opérationnel de Cyber Sécurité pour la Finance Inclusive. L’entreprise a également établi des contacts avec plusieurs banques locales victimes d’attaques importantes de fraude et de cyber criminalité.

L’entreprise CompuTrade, spécialiste luxembourgeois du recyclage de matériel informatique, a pris la décision lors de la mission d’ouvrir une filiale en Côte d’Ivoire afin de répondre à une demande locale nécessitant une présence physique permanente.

Le groupe luxembourgeois Steel Shed Solutions, parmi de nombreuses rencontres, a eu des discussions avancées avec un décideur du groupe Lafarge Holcim Côte d’Ivoire. Une collaboration entre les deux groupes existe déjà au niveau européen et devrait désormais se concrétiser également en Côte d’Ivoire.

L’entreprise Broadcasting Center Europe, a été sélectionnée pour mettre en place une nouvelle chaîne TV en Côte d’Ivoire, nommée NCI. Cette nouvelle chaîne devrait être lancée d’ici quelques mois sur le réseau DVB-T. L’entreprise a profité de cette mission pour rencontrer le régulateur et l’opérateur du futur réseau TNT en Côte d’Ivoire, afin de mieux planifier leurs deux projets d’intégration TV sur le territoire ivoirien. Lors d’échanges avec certains acteurs du secteur TIC à Abidjan, l’entreprise a décelé une forte demande en datacenters, secteur dans lequel le secteur privé luxembourgeois a déjà maintes fois fait ses preuves.

L’entreprise eProseed a initié lors de la mission des premiers échanges pour la mise en place d’un nouveau système d’information au sein de NSIA Banque. Il s’agit d’une banque active en Afrique de l’Ouest principalement et dont le siège se trouve en Côte d’ivoire.

GHANA – LUXEMBOURG : LES PRÉMICES D’UNE RELATION BILATÉRALE FRUCTUEUSE
Côté ghanéen, la Chambre de Commerce du Luxembourg s’est associée à Hon. M. Dimitri Avraam, Consul Honoraire de Belgique au Ghana, et son équipe. Une parfaite coordination qui a permis, entre autre, l’organisation de près de 110 rendez-vous Business2Business et Business2Government. Un programme chargé qui a répondu à une grande majorité des demandes de rencontres des participants luxembourgeois.

Le ministre des Finances ghanéen, S.E. M. Ken Ofori-Atta s’est félicité de cette première mission économique du Luxembourg dans son pays et a exprimé le désir d’intensifier les relations bilatérales. Il a salué la proposition du Luxembourg d’entamer la négociation d’une convention de non-double imposition, et s’est déclaré très intéressé par l’expérience luxembourgeoise en matière de développement de sa place financière. Une réunion de suivi avec ses conseillers a permis de préciser ses centres d’intérêt – règlementation des fonds d’investissement, bourse pour obligations vertes, secteur des assurances, ou encore accompagnement des fintech. Il a été proposé de poursuivre le dialogue au niveau technique dans les semaines et mois à venir.

Le Forum économique Ghana – Luxembourg (03.10.18), a rassemblé 125 participants ghanéens et luxembourgeois. Ouvert par S.E. M. Ken Ofori-Atta, le ministre a rappelé la volonté du gouvernement de promouvoir l’industrialisation du pays à travers l’initiative « One District, One Factory ». Il a fait appel aux investisseurs à s’impliquer dans ce projet notamment par la formation et le développement de compétences afin de soutenir le pays dans son objectif « Ghana Beyond Aid », qui vise à ce que le pays puisse financer son développement sans faire appel aux aides extérieures. Son intervention s’est suivie d’une présentation des projets de développement économique par Mme. Magdalene Apenteng, Directrice de Cabinet du ministre du Plan (Ministry of Planning), d’une présentation de l’économie luxembourgeoise et de la délégation par M. Jeannot Erpelding.

La seconde partie du Forum a permis à l’audience d’en apprendre plus sur les récents développements industriels et les opportunités d’investissement au Ghana grâce à une présentation du Ghana Investment Promotion Center (GIPC), représenté par M. Edward Ashong-Lartey, Directeur de l’Investissement, et de l’Association of Ghana Industries (AGI), représentée par son CEO, M. Seth Twum-Akwaboah.

Après une après-midi riche de rencontres Business2Business et Business2Government, la délégation a été conviée à une réception à la résidence du Consul Honoraire belge. Ceci a été l’occasion, dans un cadre de rencontre plus informel et convivial, d’échanger avec certains représentants d’entreprises luxembourgeoises et belges présentes au Ghana, ainsi que de bénéficier du riche réseau local du Consul Honoraire, lui-même installé au Ghana depuis 28 ans.

VISITE DES INFRASTRUCTURES DU PORT DE TEMA AVEC L’AUTORITÉ PORTUAIRE DU GHANA
Le port de Tema au Ghana fait actuellement l’objet de grands travaux d’agrandissement afin de tripler sa capacité de traitement. Un consortium composé de l'Autorité Portuaire du Ghana (GPHA), APM Terminals et Bollore Africa Logistics, connue sous le nom de Meridian Ports Services (MPS), est chargé de l'exécution du projet d'un montant de 1,5 milliard de dollars. Les travaux d’agrandissement du port font partie du plan de développement plus large de la GPHA, qui comprend un accord de concession de 35 ans signé en 2004 pour la rénovation du port. Ils comprennent également la modernisation de l’autoroute Accra-Tema en une route à six voies afin de réduire les embouteillages dans la zone portuaire de Tema. Les travaux de construction de l'extension ont débuté en octobre 2016 et le projet devrait être achevé d'ici le second semestre 2019. La délégation a obtenu une présentation détaillée de ce projet de grande envergure et a pu témoigner physiquement de la qualité des infrastructures du port qui fait partie des plus importants du continent.

Cette visite a été facilitée par M. Kwaku Boakye-Adjei, lui-même ingénieur actif sur le nouveau terminal LNG (Liquefied Natural Gas) du port de Tema, ainsi que Mme Carine Oberweis, architecte luxembourgeoise active au Ghana depuis 2008.

QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS CONCRETS
Pour revenir sur l’un des objectifs majeurs de cette mission, à savoir, celui de générer des résultats concrets pour les entreprises luxembourgeoises, voici certains projets concrets ayant été initiés ou concrétisés lors de la mission économique au Ghana :

L’entreprise LuxMobility a eu un entretien en tête-à-tête avec le ministre des Transports du Ghana au sujet de la sécurité routière. Cela a conduit à la décision de faire une présentation conjointe avec les autorités ghanéennes de leur initiative SAVE LIVE, avec le support financier de la Business Partnership Facility au Luxembourg, lors du 1er Forum africain sur la sécurité aérienne qui aura lieu les 13 et 15 novembre à Marrakech.

L’entreprise Vecotrade, spécialiste luxembourgeois de la biomasse, a pu lancer un projet très important de centrale électrique sur base de biomasse en établissant une relation directe avec un partenaire potentiel qui se rendra au Luxembourg avant la fin d’année 2018.

L’entreprise Enerdeal, active dans les énergies renouvelables, a entammé des discussions pour un projet d’électrification rurale avec le ministère de l’Énergie, ainsi qu’avec deux grands groupes industriels établis au ghana pour des projets similaires. En partenariat avec le groupe belge Forrest, la société belgo-luxembourgeoise Enerdeal vient d’installer en République Démocratique du Congo la plus grande centrale photovoltaïque munie d’une capacité de stockage. Ce projet innovant éclaire désormais la ville de Manono (20.000 habitants), isolée au cœur du Katanga.

L’entreprise Koosmik, FinTech luxembourgeoise déjà active en Afrique de l’Ouest, a pu rencontrer l’ensemble des institutions majeures ivoiriennes et ghanéennes. Du Gouverneur de la Banque centrale du Ghana au Directeur National de la BCEAO (Abidjan) en passant par les principaux opérateurs réseaux, cette mission a permis en quelques jours de récolter de précieuses informations sur les marchés futurs et d’initier quelques partenariats qui promettent de se concrétiser prochainement.

L’entreprise eProseed, également active en Afrique de l’Ouest, a obtenu une rencontre avec le Gouverneur de la Bank of Ghana en vue de positionner eProseed comme société pouvant équiper avec leur solution le département de supervision bancaire de la Banque. Ils ont également rencontré la GCB Bank, née de la fusion de 4 différentes banques dans le cadre d’un projet d’intégration de différents systèmes d’information en silos.

Le succès de cette première mission économique, aussi bien côté ivoirien que ghanéen, promet une belle continuité dans les relations entre le Luxembourg et respectivement la Côte d’Ivoire et le Ghana. La Chambre de Commerce souhaite développer ses relations avec l’Afrique et le continent figure de plus en plus régulièrement sur l’agenda des activités des Affaires Internationales. Nous invitons les entreprises intéressées par le ces marchés à contacter Thomas Bertrand (+352 42 39 39 337 ; africa(at)cc.lu) afin d’obtenir plus de renseignements. 

Une partie de la délégation luxembourgeoise a été reçue au siège de la Banque Africaine de Développement. Premier rang, de gauche à droite : Mme Aissata Coulibaly, membre du Comité de direction, LuxAfrica Investments Association, Mme Catherine Cudré-Mauroux, Directrice Exécutive en charge du G-D de Luxembourg, de l’Allemagne, de la Suisse et du Portugal auprès de la Banque Africaine de Développement, M. Georges Heinen, Conseiller de Gouvernement 1ère Classe, ministère des Finances du G-D- de Luxembourg, M. Vincent Hieff, Conseiller, ministère de l’Économie du G-D de Luxembourg, Dr. Abdu Mukhtar, Director, Développement Commercial et Industriel, Banque Africaine de Développement, M. Josselin Badoc, Senior Associate, Clifford Chance Luxembourg, Mme Elodie Trojanowski, CEO, LuxFactory.

Forum Économique Ghana – Luxembourg, mercredi 3 octobre 2018. Hon. Ken Ofori-Atta, ministre des Finances ghanéen s’entretient avec M. Jeannot Erpelding, Directeur Affaires Internationales, Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg.

Le 3 octobre 2018, près de 130 entrepreneurs ghanéens et luxembourgeois ont participé au premier Forum Économique Ghana – Luxembourg de l’histoire à Accra au Ghana.

Une visite du port de Tema s’est tenue jeudi 4 octobre 2018. Celle-ci consistait notamment à découvrir les infrastructures du nouveau terminal LNG dont dispose le port, de ses projets d’expansion et des opportunités d’investissements pour les entreprises luxembourgeoises sur le port.

La Chambre de Commerce du Luxembourg, en collaboration avec son réseau local à Abidjan et Accra, a facilité l’organisation de près de 200 rencontres Business2Business et Business2Governement pour les entreprises luxembourgeoises participantes.