Your partner for success

Logistique sur mesure

13.05.2016 08:59

Transalliance

Richard Tarriant, directeur des activités e-commerce Transalliance; Claude Lecomte International et Development managing director Transalliance ; Thierry Nothum, vice-président du Cluster for Logistics Luxembourg; Alexandre Michel, président directeur général Transalliance; Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce; Malik Zeniti, manager du Cluster for Logistics Luxembourg

Opérateur européen majeur dans le métier de la logistique globale, le groupe Transalliance offre de multiples services intégrés au processus de production, tels que: la manutention, la gestion de stocks, le pré et le post-manufacturing, le contrôle qualité, la préparation de commandes, le picking ou le co-packing... La société déploie une capacité d'intervention qui s'adapte aux marchés, aux besoins et aux priorités de ses clients. Un savoir-faire qui remonte à l'après grande guerre 1914-1918.

L'histoire de la famille Michel, unique actionnaire du groupe Transalliance, débute dans les années 1920 avec Joseph, l'arrière-grand-père de l'actuel président directeur général, Alexandre Michel. Agriculteur, il utilise chevaux et boeufs pour transporter diverses marchandises arrivées en gare de Baccarat en Meurthe-et-Moselle et dans les régions limitrophes. Son fils René lui succède, crée son entreprise et s'oriente exclusivement vers le transport. Il obtient rapidement le marché de l'acheminement des marchandises de la célèbre Manufacture de Baccarat vers Paris. Pendant une trentaine d'années, les Transports Michel restent une petite entreprise régionale. L'arrivée de la troisième génération, en 1969, avec Philippe, lui donne un nouvel élan. Des années 1970 jusqu'en1989, l'entreprise connaît une forte croissance et reprend même les activités d'autres transporteurs régionaux. Puis, tout s'accélère. En 1989, le dirigeant décide de s'adosser au groupe Novalliance, fédération de 35 entreprises, qui s'organise alors autour de 3 métiers dont le transport, avec la création de la marque Transalliance, qui réalise alors 65 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le groupe revient à 100% dans le giron de la famille Michel à partir des années 2000. Transalliance est aujourd'hui le troisième opérateur français en " general cargo " (marchandises générales). Le siège social est installé à Luxembourg dans le centre logistique établi sur la nouvelle zone industrielle EUROHUB de Bettembourg / Dudelange (quelque 35 000 m2) depuis 2014.

Le groupe propose aujourd'hui une offre de services de transport et de logistique étendue: du fret aérien, maritime, transport express, des services de transports personnalisés, de la mise à disposition de véhicules avec conducteurs, à la gestion et animation de plans de transport, à l'organisation et la réalisation de distribution pour produits spécifiques, ou encore la distribution de palettes sur mesure partout en Europe. Avec une activité subdivisée en quatre grands pôles, Transalliance peut apporter toute une série de solutions sur mesure grâce à ses services d'études et de conseils (Transalliance Design), de logistique mutualisée ou dédiée (Transalliance Logistics), de transport terrestre en Europe (Transalliance Transport) et de logistique internationale (Transalliance overseas).

Souhaitant toujours être à la pointe de l'innovation et afin de limiter son impact sur l'environnement, Transalliance exploite la première station multi-énergies propres (station gaz de Fléville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle) dédiée au transport routier de marchandises en France et en Europe. La station est couplée à un système innovant de refroidissement du GNL par de l'azote liquide (-196°C). Cette solution permet le maintien en température, et une émission nulle de gaz à effet de serre. Une cinquantaine de poids lourds du groupe fonctionnent déjà avec ce système.

Entretien avec Alexandre Michel, président directeur général et Claude Lecomte International et Development managing director.

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

En plus de tous les appels d'offres, environ 450 par an, nous travaillons sur deux grandes thématiques. La première est l'automatisation de nos activités logistiques et surtout la robotisation fin de ligne de production qui nous permettrait non seulement d'assurer la fluidité des flux, sans saturer les machines et les opérateurs mais aussi d'augmenter notre productivité pour répondre encore mieux aux demandes et aux commandes de nos clients, notamment pour la logistique fine, à savoir les petits colis. Le deuxième grand projet sur lequel nous travaillons actuellement est le volet développement durable puisque nous développons et cofinançons de nouvelles stations gaz et toute une flotte de camions adaptée.

Quelle est la réalisation dont vous êtes les plus fiers ?

Si nous ne devions en citer qu'une, ce serait sans doute l'implantation sur le site de l'Eurohub Dudelange / Bettembourg de notre centre logistique. Non seulement le bâtiment est trés agréable à vivre, mais il nous a permis d'installer notre siège au Grand-Duché et de regrouper tout le panel de nos activités et tous les services et personnels sur un même site, soit quelque 250 personnes.

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d'activité ?

Outre une concurrence internationale de plus en plus forte, le principal défi auquel nous devons faire face est sans doute le manque d'harmonisation législative au niveau européen. Nous sommes dans la communauté européenne, mais chaque pays a conservé ses réglementations et c'est très compliqué de gérer cela au quotidien. Il faut avoir des services compétents qui sont au fait des lois et différentes régles, qui en plus changent souvent, et cela rend trés compliqué toute stratégie de planification. Cela ne nous permet pas d'avoir de la visibilité à long terme sur les marchés.

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d'activité, quelle serait-elle ? Que pourrait faire la Chambre de Commerce en ce sens ?

Comme évoqué, la Chambre de Commerce pourrait se faire le relais des entreprises auprès du gouvernement afin qu'il oeuvre pour une harmonisation législative durable au niveau européen. Cela permettrait à toutes les entreprises d'être plus compétitives et de pouvoir se battre à armes égales sur un marché trés concurrentiel.

Le groupe en bref:
Chiffre d'affaires consolidé : 560 millions d'euros en 2015
3500 collaborateurs (Luxembourg et Europe)
Surface logistique: 760 000 m2
Présence : Luxembourg, Grande-Bretagne, Maroc, Italie, France, Espagne, Allemagne, Belgique, Pologne, Turquie, Hongrie...
Détenteur de la 1ère station-multi énergies propres dédiée au transport routier de marchandises en France et en Europe

Texte: Corinne Briault - Photos: Pierre Guersing

Le siège social de Transalliance est installé à Luxembourg dans le centre logistique établi sur la nouvelle zone industrielle EUROHUB de Bettembourg / Dudelange (quelque 35 000 m2) depuis 2014

L'installation à Dudelange a permis de regrouper tout le panel des activités et tous les services et personnels sur un même site, soit quelque 250 personnes

Le groupe propose aujourd’hui une offre de services de transport et de logistique étendue: du fret aérien, maritime, transport express, des services de transports personnalisés, de la mise à disposition de véhicules avec conducteurs, à la gestion et animation de plans de transport, à l’organisation et la réalisation de distribution pour produits spécifiques, ou encore la distribution de palettes sur mesure partout en Europe

Toute une série de solutions innovantes sont sans cesse mises en place pour répondre aux demandes et aux comnmandes des clients

Au total, le groupe Transalliance dispose d'une surface logistique de 760 000 m2 et assure une présence au Luxembourg, en Grande-Bretagne, au Maroc, en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne, en Belgique, en Pologne, en Turquie, en Hongrie...