Ihr Partner für den Erfolg

Une souris à la carrure d’un éléphant

20.02.2015 10:42

Geopartner S.à.r.l.

Dr. Volker Eitner, associé-gérant et Ferdinand Stölben, associé de geopartner S.à.r.l.; Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de Commerce

Forte d’une petite équipe de scientifiques et d’ingénieurs multidisciplinaires, Geopartner peut se targuer de jouer dans la cour des grands. Elle fournit des prestations en géotechnique, hydrogéologie, géothermie et investigations environnementales et est devenue un partenaire de choix au Grand-Duché comme à l’international. Entretien avec le Dr. Volker Eitner, associé-gérant et Ferdinand Stölben, associé.

Les activités principales de la société Geopartner S.à r.l. sont l’exploration et l’étude des sols et des roches dans le cadre de missions géotechniques, géologiques, d’hydrogéologie, de géothermie et de technologie environnementale. Installée au cœur de l’Europe, elle travaille cependant en dehors des limites du Luxembourg, fournit des prestations en Europe et à l’international, allant ainsi jusqu’au Japon ou en Turquie. Au travers de ses expertises et consultations géo-scientifiques et techniques, la société soutient les promoteurs ou les maîtres d’ouvrage en vue d’une exploitation optimale pour les terrains de construction. Ses activités consistent en l’évaluation d’anciens sites contaminés et au développement de concepts de réhabilitation adaptés, le tout incluant les études de ressources d’eau potable, comme l’évaluation des possibilités d’exploitation de la géothermie pour le chauffage ou la climatisation. Geopartner effectue également la conception des études de sols pour les fondations de constructions, l’aménagement d’infrastructures, la stabilité des pentes, l’aménagement de canaux, les calculs de tassement de terrains, les dimensionnements hydrauliques (pour la stabilité des digues par exemple) et peut évaluer la conformité en vue de certifications. Enfin, la société met en évidence l’importance des interactions entre les sols et les eaux souterraines et est agréée par l’Etat luxembourgeois pour la réalisation d’études hydrogéologiques sur les ressources d’approvisionnement en eau potable et pour l’analyse et la gestion des risques de pollution des eaux.

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

En collaboration avec le service géologique de l’Administration des Ponts & Chaussées, nous faisons des analyses et des observations pour déterminer des pentes et pour établir la mise en place des démarches à suivre à la suite du glissement de terrain sur la zone de la décharge pour déchets inertes à Mondercange.

Nous avons également effectué des forages d’enquête hydrogéologiques avec mise en place d’instruments de précision pour le mesurage des mouvements de la roche au tunnel de Markusberg.

Il existe d’autres projets en cours où notre bureau effectue des taches de « consulting » se situent en dehors de l’Europe comme au Japon notamment, ou en Turquie.

Quelle est la réalisation dont vous êtes le plus fier ?

Il y en a plusieurs. Mais, nous pouvons être fiers du travail de surveillance de l’installation de sondes géothermiques fourni au Parlement européen sur le bâtiment Konrad Adenauer. Aussi, dans le cadre des études d’avant projet du programme de réhabilitation du Pont Adolphe à Luxembourg, Geopartner a été mandatée par l'Administration des Ponts et Chaussées du Luxembourg pour faire des recherches sur les diverses méthodes de traitement de la maçonnerie fragilisée par le temps et les éléments. Ces travaux comprenaient plus de 70 forages carottés dans les arcs et les piliers soumis ensuite à des essais d'injection. Une recherche approfondie de coulis à ciments ultrafins adaptés à la fissuration, réalisée dans un cadre international, a permis d’élaborer un traitement optimisé pour la reconstitution de l'arc principal. Grâce aux résultats de cette campagne d'investigation l’Administration des Ponts et Chaussées a pu déterminer la méthode optimale de réhabilitation de cet ouvrage historique. Nous pouvons être fiers car, l’arc du pont Adolphe est l’un des plus grands en maçonnerie de ce type au monde et il n’y a pas encore eu de rénovation de ce type sur d’autres ouvrages de cette envergure. C’est en quelque sorte un chantier pionnier pour tous ceux qui y travaillent et nous avons tous dû trouver des concepts innovants et des méthodes de travail inédites de réhabilitation pour ce chantier. Pour nous, qui sommes une petite entreprise, avec une petite équipe, c’est très valorisant de travailler avec des grands partenaires, comme l’Etat luxembourgeois ou les Institutions européennes.

Quels sont les grands défis auxquels vous devez faire face dans votre secteur d’activité ?

La concurrence et la « bataille » des prix qui sont sans cesse tirés vers le bas, car l’innovation à un coût. Mais paradoxalement, pour l’heure, la conjoncture actuelle ne nous touche pas trop. Même si nos concurrents sont de très grosses sociétés, surtout en France et en Allemagne, Geopartner est souvent sollicitée et reconnue aussi pour son expertise par de grands groupes, comme EDF en France. Nous sommes comme une petite souris qui joue dans la cour des éléphants… et qui s’en tire plutôt pas mal en fait!

Si vous pouviez changer une chose dans votre secteur d’activité, quelle serait-elle ? Que pourrait faire la Chambre de Commerce en ce sens ?

Ici, au Grand-Duché, nous sommes installés au cœur de l’Europe, et nous pouvons donc fournir des prestations dans toute l’Europe. L’avantage au Luxembourg est que tout est accessible et rapidement. De plus, c’est un pays multiculturel où se parlent de nombreuses langues, et c’est un peu ce qui fait défaut dans certains pays européens. Le défi pour nous est d’établir des contrats dans des pays « unilingues », cela pose quelquefois des problèmes. Quant à la Chambre de Commerce, elle nous aide déjà beaucoup au travers des missions économiques qu’elle organise à l’international. Pour nous, ces missions sont une porte d’entrée formidable vers l’étranger et les clients potentiels qui sont toujours impressionnés de pouvoir participer à des rencontres avec des personnalités comme le Grand-Duc, des ministres ou le directeur d’une Chambre de Commerce. C’est une forme de promotion formidable pour des petites entreprises comme nous car cela nous ouvre des portes incroyables et nous fait une excellente carte de visite pour nous présenter à l’étranger. Nous envisageons de lancer des projets au Vietnam, la Chambre pourrait alors nous apporter son soutien par le biais de l’Office du Ducroire, puisque cette dernière assure les risques des entreprises liés aux transactions internationales et aux investissements à l’étranger. Cela pourrait être un soutien efficace pour nous.

Portrait

  • Date de création de Geopartner : 2003

  • Employés : 6 au Luxembourg

  • Filiale en Allemagne : 35 employés

  • Prestations de Geopartner dans des pays étrangers : France, Allemagne, Japon, Suède, Turquie

Texte : Corinne Briault - Photos : Gaël Lesure

Au Grand-Duché, Geopartner emploie une équipe de 6 personnes, scientifiques et ingénieurs multidisciplinaires

Geopartner fournit des prestations en géotechnique, hydrogéologie, géothermie et investigations environnementales

La société s'investit également dans l’exploration et l’étude des sols et des roches

Geopartner est souvent sollicitée et reconnue pour son expertise par de grands groupes, comme EDF en France

: Dans le cadre du projet du programme de réhabilitation du Pont Adolphe à Luxembourg, Geopartner a été mandatée par l'Administration des Ponts et Chaussées du Luxembourg