Votre partenaire pour la réussite

L'art pour tous!

13.09.2018 08:00

Ruth Gallery

Ruth Gallery offre un service clés en main en matière de conseil et prise en charge de tous les aspects logistiques comme le transport, l’assurance et l’accrochage des oeuvres.

La location d’oeuvres d’art : une alternative intelligente à l’achat immédiat d’oeuvres. C’est l’idée qui a germé pour finalement s’épanouir pleinement dans l’esprit de Lova Ruth Cohen-Sizyandji, une jeune femme passionnée d’art, fondatrice en juillet 2018 de Ruth Gallery, une startup spécialisée dans la location de tableaux, photos et sculptures. Le programme de location de Ruth Gallery permet aux clients de profiter d’oeuvres d’art au bureau ou à leur domicile à des prix abordables.

Comment est né votre désir d’entreprendre ?
« Originaire du Cameroun, je vis au Luxembourg depuis plus de 20 ans. Après des études de droit, j’ai travaillé dans les fonds d’investissement. Lorsque la société de gestion dans laquelle je travaillais a été vendue, j’ai eu un passage difficile avec un nouvel environnement qui me plaisait beaucoup moins. À 44 ans, j’ai entamé un master in banking and finance à la LSF et en fin de cursus, je suis partie à New York dans le cadre d’un programme d’échange auprès de la New York University Leonard N. Stern School of Business (NYU Stern). Là-bas, j’ai visité une galerie d’art (JOJO Gallery), dans le quartier de Soho, et j’ai eu le coup de foudre pour les oeuvres de l’artiste Joseph Ohayon. Cette découverte a été une révélation… Diplôme en poche, je suis revenue au Luxembourg où j’ai obtenu une place dans une grande étude d’avocats. Malgré le fait que j’étais très prise par mon travail, ma motivation n’y était pas et mon esprit était ailleurs… Au fond de moi, je savais que je voulais créer mon activité dans le domaine de l’art. Il ne me restait qu’à trouver la bonne idée… Celle qui permet non seulement de s’épanouir, mais aussi de réaliser du chiffre d’affaires. Pendant plusieurs mois, j’ai beaucoup réfléchi et exploré le monde de l’art contemporain grâce à la lecture d’une dizaine de livres. En février 2018, j’ai eu l’occasion de suivre une formation de galeriste à Paris… Puis j’ai décidé de franchir le pas et de créer mon activité. Je me suis inscrite au programme Fit4Entrepreneurship, développé par la Chambre de Commerce, qui propose un suivi des futurs créateurs d’entreprise inscrits auprès de l’Agence pour le développement de l’emploi (ADEM). Ce programme m’a donné la chance de me former en tant qu’entrepreneur. J’ai eu tous les outils pour me guider et me confirmer que j’avais le profil pour entreprendre. L’accompagnement de la House of Entrepreneurship a été d’une grande efficacité et je continue d’ailleurs à bénéficier de leurs conseils et de l’assistance de Nicolas Fries, en tant que coach.

Comment vous est venue l’idée de créer Ruth Gallery, qui n’est pas tout à fait une galerie d’art ?
« Force est de constater que la concentration des galeries d’art est inexorable. Celles qui ont une stratégie mondiale écrèment les meilleurs artistes et collectionneurs. Bien souvent, les autres jettent l’éponge par manque d’adaptation ou se convertissent au nomadisme pour investir un lieu ici ou là, le temps d’une exposition et pour éviter de devoir couvrir des frais fixes mensuels trop élevés. J’ai créé Ruth Gallery avec l’envie de rendre l’art moins élitiste. L’art a un rôle important à jouer et doit être accessible à tous. L’idée de proposer aux entreprises des oeuvres d’art à louer est partie de là. J’ai souhaité donner à ma société le nom de ma mère, Ruth, une femme que j’admire et respecte profondément. Ruth est également une figure biblique pleine de certitude et de courage. Sa générosité et sa détermination vont changer le cours de sa vie. Cette histoire m’a fortement inspirée.

Quel est le rôle de l’art dans la société ?
« Le rôle de l’art est de développer chez l’Homme l’aptitude à sentir et à apprécier le beau. Il ne s’agit pas simplement de rendre plus agréables les espaces de travail ou de posséder des oeuvres d’art pour l’amour de l’art. Une oeuvre est une source d’inspiration et de plaisir. L’art soutient la création artistique et encourage les sociétés à diffuser des valeurs de créativité et d’ouverture.

Quels sont les avantages de la location des oeuvres d’art pour les entreprises ?
« Pour les entreprises et les professions libérales, l’achat d’oeuvres d’art présente l’inconvénient de ne pas être amortissable. À l’inverse, la location présente des intérêts financiers et fiscaux. Ruth Gallery  oue, avec une option d’achat à terme, des oeuvres d’art (peintures, sculptures, photographies) aux entreprises et aux professionnels libéraux via la formule du leasing (ou crédit-bail). Grâce au leasing, les loyers payés par l’entreprise sont déductibles en tant que charges d’exploitation. Alors que si le client achetait comptant, il s’agirait d’un actif immobilisé non amortissable. La location apporte une souplesse à l’entreprise, qui peut investir sereinement dans une oeuvre d’art et faire entrer le beau dans son environnement professionnel sans exploser son bilan comptable ! Nos clients apprécient également l’aspect vivant de la location : le renouvellement des oeuvres permet d’exprimer leur dynamisme et d’humaniser l’entreprise. Un vernissage, en présence de l’artiste, pour inaugurer une nouvelle exposition est un bon moyen pour les entreprises de mettre en place une action de  communication ou une opération commerciale en conviant leurs partenaires et clients.

Selon quels critères choisissez-vous les oeuvres ?
« Il n’est pas rare que mon mari – grand amateur d’art – et moi ayons des coups de coeur. Nous sommes très complémentaires et il m’est d’un grand soutien. Je fais confiance à son intuition. Nous choisissons les artistes et les oeuvres lors de foires internationales ou auprès d’amis artistes. J’attache une grande importance à la qualité, aux artistes émergents et je suis ouverte à des techniques et des styles différents (figuratif, abstrait, pop art, street art, etc.). J’ai une préférence pour l’art contemporain et les artistes avec lesquels je travaille sont issus de divers pays et régions du monde. J’offre un accompagnement du choix des oeuvres sur catalogue – ou in situ quand c’est possible – jusqu’à l’installation.

Le client a-t-il le choix entre plusieurs formules de location ?
« Après la visite des locaux de l’entreprise et des échanges pour définir les besoins et les styles artistiques, un contrat pourra être signé avec le client. Il dispose de trois formules au choix avec option d’achat. La formule ‘Découverte’ permet de garder une oeuvre pendant quatre mois minimum, avant d’en changer. Cette option offre une grande variété d’oeuvres pour l’entreprise et de la visibilité pour un plus grand nombre d’artistes. Si le client souhaite véhiculer une image de marque de la société, il peut opter pour la formule ‘Artiste’ et choisir de découvrir les oeuvres d’un, voire deux artistes pendant un an. Comme dans la formule précédente, les oeuvres sont changées deux ou trois fois dans l’année. Enfin, la formule ‘Amateur ’ permet de garder une oeuvre pendant un an, moyennant un loyer mensuel, dans le but de l’acheter. Cette dernière formule est intéressante pour l’entreprise qui souhaite commencer sa propre collection.
Je propose aux entreprises d’associer les employés dans le choix des oeuvres. À terme, l’idée est de susciter l’envie auprès des employés d’acheter des objets d’art et d’aider les artistes à vivre. Les loyers sont répartis entre les artistes et Ruth Gallery, qui reçoit environ 60 % du montant du loyer. Ce montant comprend le conseil, le suivi, le transport, l’assurance et les autres frais.

Depuis le mois de juillet 2018, date de création de votre société, combien de clients compte Ruth Gallery ?
« La société vient tout juste d’être créée, comme vous le soulignez. J’ai actuellement trois commandes issues d’entreprises du secteur financier au Luxembourg. J’ai rencontré les dirigeants de Fuchs & Associés Group, qui compte une centaine d’employés. Jean Fuchs m’a tout de suite accordé sa confiance et c’est avec Fuchs & Associés Group que j’ai signé mon premier contrat de location qui portait sur une vingtaine de tableaux ! C’est plutôt encourageant pour un début ! Il y a de nombreuses occasions de dynamiser les forces vives d’une entreprise, de renforcer la cohésion d’équipe et d’optimiser les objectifs internes. Certaines entreprises soutiennent déjà des artistes en mettant leurs locaux à disposition pour des expositions. Je souhaite accompagner ces entreprises pour les inciter à aller plus loin, en organisant un vernissage en présence des artistes et des employés. Des discussions en ce sens sont en cours avec les laboratoires Ketterthill, qui exposent des oeuvres dans leurs locaux de Belval.

Quels sont vos projets de développement ?
« J’espère que les employés seront davantage associés étroitement aux événements culturels au sein de l’entreprise et qu’ils pourront bientôt louer des oeuvres d’art pour leur intérieur ! Il est important pour les artistes et pour Ruth Gallery de favoriser des rencontres et des échanges qui permettent aux clients potentiels de voir les oeuvres. D’ici cinq ans, j’espère être bien établie, avec plusieurs collaborateurs, et j’envisage de continuer d’élargir ma palette d’artistes et de clients et multiplier les événements. J’ai l’intention d’intensifier la communication sur les possibilités de location d’oeuvres pour des manifestations ponctuelles, des célébrations d’anniversaires, l’inauguration de nouveaux locaux ou encore des événements corporate autour de l’art, en présence de l’artiste. Je compte aussi travailler en partenariat avec des galeries pour l’organisation d’événements communs.

Quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur qui a envie de se lancer ?
« J’ai découvert tardivement le milieu de l’art et je suis très heureuse de pouvoir m’y consacrer pleinement aujourd’hui. L’âge n’a pas d’importance et ne doit pas constituer un frein. Il n’est jamais trop tard pour se lancer, tant que la passion y est ! »

www.ruth-gallery.lu

Texte : Marie-Hélène Trouillez - Photos : Laurent Antonelli / Agence Blitz

Lova Ruth Cohen-Sizyandji a créé Ruth Gallery en juillet 2018, une société de location d’oeuvres d’art permettant aux entreprises de véhiculer une image attractive et moderne auprès de leurs collaborateurs comme de leur clientèle.

Fichiers joints